Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Politique
Article
Politique

Politique : l’opposition propose une nouvelle dénomination de la CEI avec un nouveau président issu de la société civile

Publié le mardi 12 mars 2019  |  Abidjan.net
Politique
© Abidjan.net par DR
Politique : l`opposition propose une nouvelle dénomination de la CEI avec un nouveau président issu de la société civile
Lundi 11 mars 2019 au siège du PDCI-RDA à cocody. Les 24 partis politiques de l`opposition Ivoirienne, signataires du projet de réforme de la Commission Électorale Indépendante (CEI) étaient face à la presse.


Les 24 partis politiques de l’opposition Ivoirienne, signataires du projet de réforme de la Commission Électorale Indépendante (CEI) étaient face à la presse ce lundi 11 mars 2019 au siège du PDCI-RDA à cocody.

L’objectif de cette conférence était d’expliquer le contenu du document sur les propositions de l’opposition relativement à la CEI. "nous exigeons une réforme profonde et consensuelle de la Commission Électorale Indépendante", a mentionné Kacou Guikahué, secrétaire exécutif du Pdci-Rda, membre fondateur de cette coalition de l’opposition ivoirienne. Selon lui, la grave crise post électorale de 2010, a montré des dysfonctionnements et de nombreuses insuffisances, avec à chaque élection des morts.
’’ nous concluons donc que Ia CEI actuelle n’a pas atteint les objectifs qui lui ont été assignés ’’ a déclaré Maurice Kacou Guikahué. Pour les partis de l’opposition ivoirienne, le président de la CEI ne doit pas être issu d’un parti politique quelconque. Ainsi, ils proposent que la Présidence de la Commission chargée des Élections soit assurée par une personnalité de la Société Civile recrutée par appel à candidature avec des vice-présidents, également recrutés par appel à candidature. La coalition indique également pour que cette commission ait les mains libres dans sa tache, elle devrait jouir d’une véritable autonomie administrative et financière, des pouvoirs de décision, d’investigation, de saisine des juridictions compétentes en cas de violation de ses attributions et de réquisition des forces de défense et de sécurité pour le bon déroulement des élections.

Pour ce qui est de la nouvelle dénomination de la CEI, les 24 partis de l’opposition ivoirienne préfèrent la garder secrète et attendent la perche de discussion que le gouvernement du pouvoir actuel voudra bien leur tendre.

CK
Commentaires


Comment