Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

JIF 2019 à Bouaké: le message fort de la ministre de la femme, de la famille et de l’enfant, Prof Bakayoko-Ly Ramata

Publié le mardi 12 mars 2019  |  Ministères
La
© Présidence par DR
La Première Dame, Dominique Ouattara a parrainé les célébrations de l`édition 2019 de la Journée Internationale de la Femme
Vendredi 08 mars 2019.Bouaké.La Première Dame, Dominique Ouattara a parrainé les célébrations de l`édition 2019 de la Journée Internationale de la Femme.


« Proclamée par les Nations Unies en 1977, le 8 mars, la journée internationale de la femme a été consacrée par la conférence internationale de Beijing en 1995 pour renforcer le pouvoir des femmes aux niveaux social, économique et politique.

C’est une journée spéciale pour faire le bilan des avancées en matière de droits des femmes. Elle met en exergue la forte contribution et le rôle de la femme dans la société.

Excellence Madame la Première Dame, les femmes de Bouaké, du Gbêkê, du Hambol, de toutes les régions de Côte d’Ivoire vous remercient pour vos actions en faveur des franges les plus vulnérables de la population, notamment les femmes et les enfants.

Grace à la volonté du Président de la République, SEM. Alassane OUATTARA, le premier défenseur des droits des femmes, nous enregistrons des avancées notables en matière de promotions de nos droits.

On peut citer la représentation des femmes dans les institutions et les administrations : 30% au Conseil économique, social, environnemental et culturel ; 26% au postes de responsabilité dans la fonction publique et les établissements publics ; 26% à la Magistrature.

Depuis novembre 2016, l’Etat de Côte d’Ivoire s’est doté d’une nouvelle constitution qui assure la protection des femmes contre toutes les formes de violences, renforce leurs droits politiques et encourage leur promotion aux responsabilités dans les administrations publiques et privées.

Le Conseil des ministres du 6 mars 2019 a adopté le projet de loi sur la représentativité des femmes dans les assemblées élues. Ce projet de loi impose un quota minimum de 30% de femmes sur le nombre total de candidats présentés pour tous les scrutins avec l’objectif d’atteindre la parité.

C’est en reconnaissance de tous les efforts déployés par le Président de la République pour l’épanouissement de la femme que l’Union Africaine lui a décerné le Prix MAEP, Mécanisme d’évaluation par les pairs.

Par ailleurs, avec le lancement de la campagne nationale « He For She » le 28 novembre 2017, le Président de la République a réaffirmé son engagement dans la lutte contre les VBG et les mariages précoces.

Si les progrès satisfaits sont à saluer, il n’en demeure pas moins que la place et le rôle de la femme dans la société doit être renforcés chaque jour.

Nous remercions SEM. Amadou Gon Coulibaly, Premier Ministre, Chef du gouvernement pour son leadership et pour sa forte implication dans l’organisation de la journée internationale de la femme.

En s’inspirant du thème international : »L’égalité pour ligne de pensée, des constructions intelligentes, le changement par l’innovation », la Côte d’Ivoire a retenu comme thème national : »Le numérique, une solution pour l’autonomisation de la femme ».

La pénétration du numérique et son impact sur l’économie sont une réalité en Côte d’Ivoire. En dépit de ces avancées, le numérique est faiblement utilisé par les femmes.

En effet, seulement 4 femmes sur 10 utilisent internet et 3 femmes sur 10 le téléphone mobile pour les transactions commerciales.

Le numérique est un outil d’émancipation des femmes. Il permet, entre autres, l’accès rapide des populations, notamment celles des zones rurales, aux informations en matière de santé, d’activités commerciales, de transactions financières via le téléphone mobile.

Le ministère de la femme, de la famille et de l’enfant, en collaboration avec les partenaires techniques et financiers, a mis en place des maisons digitales au sein des institutions de formation et d’éducation de la femme(IFEF) afin de former les femmes et les jeunes filles non scolarisées ou déscolarisées à l’alphabétisation et à la gestion financière par le numérique.

Je salue tous nos partenaires au développement particulièrement ONUFEMMES. Je salue Madame Henriette Konan BEDIE, Présidente de l’ONG SERVIR, venue soutenir sa sœur, Madame Dominique Ouattara.

Quelle belle image de la Côte d’Ivoire ! Quelle belle image de la femme !
Commentaires


Comment