Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Couverture Maladie Universelle/ la Cgeci initie un atelier de sensibilisation à l’endroit des chefs d’entreprises

Publié le mercredi 20 mars 2019  |  Abidjan.net
Couverture
© Abidjan.net par CK
Couverture Maladie Universelle/ la Cgeci initie un atelier de sensibilisation à l’endroit des chefs d’entreprises
Une session d’informations sur la Couverture Maladie Universelle (CMU) s`est ouverte ce mardi 19 mars 2019, à la Maison de l’Entreprise d’Abidjan-Plateau


Une session d’informations sur la Couverture Maladie Universelle (CMU) s’est ouverte ce mardi 19 mars 2019, à la Maison de l’Entreprise d’Abidjan-Plateau. Cet atelier coorganisé par la Cgeci, le Rigrh et la Cnam est à l’attention des Directeurs des Ressources Humaines; RH ; Gestionnaires de Ressources Humaines; Directeurs et Responsables Administratifs.

À l’initiative de la Confédération Générale des Entreprises de Côte d’Ivoire (CGECI), en partenariat avec le Réseau Ivoirien des Gestionnaires de Ressources Humaines (RIGRH) et la Caisse Nationale d’Assurance Maladie (CNAM), cet atelier est initié à l’attention des Directeurs des Ressources Humaines; RH ; Gestionnaires de Ressources Humaines; Directeurs et Responsables Administratifs.
Pour les organisateurs, cet atelier vise à informer les entreprises des enjeux de la Couverture Maladie Universelle ; à expliquer aux entreprises le pourquoi de l’enrôlement des salariés et des membres de leurs familles ; et surtout accroître le niveau de mobilisation des entreprises dans le processus d’enrôlement de leurs salariés.

Depuis le 24 mars 2014, le Gouvernement Ivoirien a adopté la loi n°2014-131 instituant la Couverture Maladie Universelle (CMU). Ainsi, au nom du principe de l’assujettissement obligatoire, la loi fait de la CMU le seul régime légal obligatoire en Côte d’Ivoire. En conséquence, l’assurance privée devient complémentaire et ne saurait bénéficier qu’à l’assuré qui est déjà couvert par la CMU. Ce qui veut dire que pour bénéficier des assurances complémentaires, les bénéficiaires devraient au préalable être couverts par la CMU.

L’atelier s’est déroulé en session plénière sous forme de conférence suivie d’échanges. Ces échanges ont permis aux experts de la Caisse Nationale d’Assurance Maladie universelle d’expliquer au mieux la CMU aux participants.

Bien avant, Felix Yenan-Directeur des Commissions, Études et Prospective (Dcep) de la Cgeci a rappelé que la CGECI a invité ses membres et tous les acteurs du Secteur Privé à se conformer à la loi qui a instituée la Couverture Maladie Universelle. Il les a aussi rassurés que leur conformité au processus de la CMU contribue à l’atteinte des objectifs visés par l’Etat, à savoir identifier et immatriculer 1,3 millions d’assujettis additionnels relevant du secteur Privé formel à la mi-mars 2019, et permettre le démarrage des prélèvements dès le mois d’avril 2019. Il a toutefois rappelé qu’un dispositif est mis en place au siège du patronat ivoirien Abidjan-Plateau afin d’aider le personnel des entreprises du secteur privé à se faire enrôler.
« Je réitère notre appel à toutes les entreprises, à tous les gestionnaires des ressources humaines, en les invitant à se mettre en rapport avec les services de la CNAM en vue de procéder à l’enrôlement de leurs salariés, toute chose qui contribuera au renforcement de la protection sociale des travailleurs » a-t-il exhorté.

Pour Bamba Karim Directeur Général de la Caisse Nationale d’Assurance Maladie, l’objectif majeur du gouvernement ivoirien en matière de santé, c’est de rendre les soins de santé accessible et moins coûteux à tous. Car selon les chiffres officiels, seulement quelque 5 % bénéficient, à ce jour, d’une couverture sociale. Selon lui, ce nombre est insignifiant au regard du nombre de la population. C’est pour quoi, il a exhorté les chefs d’entreprise à sensibiliser leurs employés à s’enrôler.

CK
Commentaires


Comment