Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Politique
Article
Politique

Korhogo: la démission de Guillaume Kigbafori Soro expliquée aux chefs de villages, de quartiers et dignitaires religieux

Publié le jeudi 21 mars 2019  |  Abidjan.net
Korhogo
© Autre presse par DR
Korhogo Une mission de l’hémicycle explique la démission de l‘ex président de l’assemblée nationale Guillaume Kigbafori Soro aux chefs de villages, de quartiers et dignitaires religieux
Mardi 20 mars 2019 à Korhogo. Le vice président de l’assemblée nationale de Côte d’Ivoire fait cette déclaration aux chefs de villages, de quartiers et guides religieux de la ville de korhogo et des villages rattachés à la commune à l’occasion, d’une réunion d’information qui s’est tenue au centre d’actions culturelle Womiegnon de la ville


«A la première mandature ce que le président de l’assemblée nationale sortant oublie c’est qu’il n’avait pas l’âge pour être président de l’assemblée nationale. Et le président de la république a demandé de faire une dérogation pour lui, et c’est comme ça qu’il est devenu président de l’assemblée nationale de Côte d ‘Ivoire.

Il était opportun de venir rassurer nos populations car il y a eu beaucoup de bruits depuis l’avènement du RHDP suivi de la démission de l’ex président de l’assemblée nationale, Guillaume Kigbafori Soro » a déclaré le 20 mars 2019 à Korhogo au Nord de la Côte d’Ivoire le vice président de l’assemblée nationale de Côte d’Ivoire , député de Korhogo commune et coordonnateur départemental du rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP) Koné Lacina.

Il a fait cette déclaration aux chefs de villages, de quartiers et guides religieux de la ville de korhogo et des villages rattachés à la commune à l’occasion, d’une réunion d’information qui s’est tenue au centre d’actions culturel Womiegnon de la ville.

« La rencontre de ce jour fait suite à une mission que l’assemblée nationale a bien voulu nous confier au niveau du RHDP afin de venir parler à nos parents suite à la démission de l’ex président de l’assemblée nationale.

Il y a eu beaucoup d’interprétations et il était bon que nous venions rétablir la vérité telle qu’elle est et a eu lieu lors de la session extraordinaire qu’il a lui-même convoquée et au cours de laquelle il a rendu sa démission », a insisté le coordonnateur départemental du RHDP de korhogo.

Le sénateur Silué Kagnon Augustin un transfuge du PDCI, les députés Coulibaly Salimou et député maire Lazani Coulibaly et d’autres responsables locaux de la formation politique au pouvoir se sont successivement prononcés sur les objectifs du RHDP qui est selon eux est un gage de stabilité et de développement.

Le vice président de l’assemblée nationale a ensuite précisé: « L’ex président de l’assemblée nationale Guillaume Soro avant sa démission a été reçu par d’éminentes personnalités du pays et même par le président de la république pour se joindre au groupe afin de consolider la force du RHDP.

Malgré tous les appels qui lui ont été faits il est malheureusement resté sourd. Il a choisi sa voix ce qui est contraire à certains animateurs de réseaux sociaux qui disent qu’on l’a chassé et on ne l’a obligé à rendre sa démission .

Personne ne l’a obligé », a-t-il précisé. Avant de révéler « Et pour cette deuxième législature s’ il a estimé qu’il n’a pas la même vision politique que le président de la république, la seule façon pour lui c’est de rendre sa démission.

Et c’est ce qu’il nous a dit dans son discours lors de l’assemblée extraordinaire. Je démissionne parce que le RHDP n’est pas à ce que je crois, je démissionne parce que je suis un homme de gauche. Et après sa démission on entend un autre son de cloche, on m’a poussé, on m’a obligé. Personne n’a obligé personne. On lui a dit tu restes mais voilà ce que tu dois faire et il dit non donc il assume…Voici ce que nous avons expliqué aux chefs de villages et de quartiers ».

Pour lui, il était bon d’informer "nos parents sur ce qui est réellement et ce qui s’est passé afin que nous puissions les rassurer sur l’évolution politique et sociale de la Côte d’Ivoire parce qu’ils sont les représentants du Président de la République aussi bien dans les villages que dans les quartiers.

La paix que nous avons acquise aujourd’hui nous la devons au RHDP. Donc il est important que nous continuions d’accompagner le président de la république afin de consolider cette paix. Car le développement que nous voyons aujourd’hui n’a été possible parce qu’il y a la paix, a souligné le coordonnateur départemental du RHDP".

Avant de conclure « Nous allons dès notre retour rendre compte fidèlement au président de l’assemblée nationale Amadou Soumahoro de ce que nous avons vu et entendu qui ne sont autre que la positivité que nous avons reçu de l’ensemble des chefs de villages et de quartiers...

Les populations sont partantes pour ce qui est du RHDP, les chefs ont félicité le gouvernement et ils sont à notre écoute à chaque fois qu’une commission nous sera donnée.

En somme, nous avons de bons interlocuteurs sur le terrain sur lesquels nous pouvons compter », a rassuré le vice président de l’assemblée nationale de Côte d’Ivoire.

Les auxiliaires de l’administration dans les villages et quartiers ont enfin été instruits aux volets de la couverture maladie universelle (CMU), les compteurs à cartes prépayées et le prochain récemment général de la population…

Aly OUATTARA
(Correspondant régional)
Commentaires


Comment