Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Faits Divers
Article
Faits Divers

Affaire disparition de sexe dans le Bounkani: Des émissaires du Médiateur de la République aplanissent les tensions à Bouna

Publié le vendredi 22 mars 2019  |  AIP


Une délégation d'émissaires du Médiateur de la République conduite par Soro Doh Siélé a été dépêchée samedi à Bouna en vue d'aplanir les tensions suite à une affaire de "disparition de sexe".

Pendant quatre jours cet expert en gestion de conflits et son équipe ont visité et exhorté les communautés sur l'importance du vivre-ensemble avant de rappeler les dommages de la crise de Bouna survenue en 2016.

M. Soro les a donc invités à faire confiance à la justice qui s'emploiera à élucider cette affaire de disparition de sexe, et qui selon lui ne devrait pas les désunir face aux réels défis de développement qui s'imposent à la région du Bounkani. Les différents chefs de communautés disent mettre tout en œuvre pour vivre en bonne intelligence.

Depuis janvier, une affaire de disparition de sexe défraie la chronique à Bouna. De nombreuses victimes se plaignent car, bien qu’ayant retrouvé la forme initiale de leur sexe, elles disent avoir perdu en partie la virilité de cette partie génitale. Une pratique de charlatanisme attribuée à une communauté dont certains membres ont été rudoyés par la population.

Le substitut résident près la section de tribunal de Bouna, Ettien Tiemélé, avait à cet effet mis aux arrêts les colporteurs de fausses nouvelles et les auteurs présumés de cette pratique car ces agissements frisaient les questions d'ethnie et de cohésion sociale dans la région. Depuis ces arrestations aucun heurt n'est signalé dans la région.

(AIP)

on/ask
Commentaires


Comment