Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Économie
Article
Économie

Entrepreneurs, commerçants et artisans exhortés à se mettre en règles pour profiter du dispositif d’accompagnement de d’Etat

Publié le samedi 23 mars 2019  |  AIP
Le
© APA par DR
Le député de San Pedro, Félix Anoblé


Bouaké, Le secrétaire d’Etat auprès du ministre du commerce, de l’industrie et de la promotion des PME, chargé de la promotion des PME, Félix Anoblé, et ses collaborateurs, ont exhorté, jeudi, à Bouaké, les entrepreneurs, commerçants et artisans à se mettre en règle pour profiter du dispositif mis en place par le gouvernement ivoirien pour répondre aux problématiques de leur financement, développement et promotion.

Lors d’une réunion organisée dans le cadre de sa tournée d’information et de sensibilisation des acteurs, le secrétaire d’Etat et ses collaborateurs ont fait savoir aux concernés qu’ils doivent être constitués légalement, être déclarés à un régime fiscal et payer leurs impôts, et être immatriculés à la CNPS, pour bénéficier des avantages tels que l’accès aux financements, aux marchés publics, l’appui technique et la couverture sociale, afin d’apporter pleinement leur contribution au développement du pays.

Ils ont expliqué aux acteurs les dispositions prises par le gouvernement en faveur des Petites et moyennes entreprises (PME) et des entrepreneurs individuels ayant le statut d’entreprenant, en vue de faire d’eux «le fer de lance de l’économie ivoirienne». Ces dispositions se déclinent en trois volets à savoir, le plan de développement appelé «Programme Phoenix», l’adoption de la loi N° 2014-140 du 24 mars 2014 portant orientation des PME pour créer un environnement favorable à leur expansion et la création l’Agence Côte d’Ivoire PME.

M. Anoblé a annoncé que son département a signé deux conventions avec les banques privées Coris Bank et BACI pour un financement global des PME d’un montant de 15 milliards FCFA. A l’en croire, 2,5 milliards FCFA ont été déjà octroyés dans le cadre de cette initiative. Le «Programme Phoenix» prévoit aussi la mise en place d’un fonds de garantie pour soutenir les établissements financiers qui accompagnent les PME et un fonds de l’innovation pour encourager la création d’entreprises innovantes.

Le gouvernement a également pris de décision de réserver 20% des marchés publics aux PME et leur a offert la possibilité d’exécuter une partie des marchés accordés aux grandes entreprises à travers le mécanisme de sous-traitance.

«A l’instar de l’amélioration de l’accès des PME au marché public, nous attendons de nos PME et de nos entreprenants qu’ils se forment et qu’ensemble nous puissions travailler à réduire l’asymétrie d’informations, qui assurément pourra contribuer à améliorer les rapports avec les banques», a conseillé le secrétaire d’Etat chargé de la promotion des PME.

Sa tournée de sensibilisation vise l’amélioration de la contribution des PME au Produit intérieur brut (PIB). Elles représentent plus de 80% des entreprises formellement constituées en Côte d’Ivoire, mais elles ne contribuent qu’à hauteur de 18 à 20% au PIB.

(AIP)

nbf/ask
Commentaires


Comment