Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Les emplois de l’industrie cinématographique présentés l’occasion de Journée de la Francophonie

Publié le lundi 25 mars 2019  |  Abidjan.net
Francophonie
© Abidjan.net par DG
Francophonie : journée portes ouvertes sur les métiers du cinéma
Abidjan le 23 mars 2019. La Commission Nationale de la Francophonie à organisé ce samedi une journée porte ouverte pour présenter les métiers du cinéma, premier pourvoyeur d`emploi.


« Le cinéma est le premier pourvoyeur d’emplois de nos jours. On ne parle plus de cinéma mais plutôt de l’industrie cinématographique » soutiennent les professionnels du secteur.

De réalisateur, à Scénariste, producteur, directeur casting, acteurs et j’en passe, l’industrie cinématographique se présente comme une solution de lutte contre le chômage vu la kyrielle d’emplois qu’elle englobe. Malheureusement, ces emplois sont peu connus, que dis-je, les conditions difficiles de vie et de travail des devanciers n’inspirent pas toujours les jeunes à embrasser cette carrière.

Dans le cadre de la journée de la Francophonie qui s’est tenue du 16 au 23 Mars, sous le thème : ‘’ Paix, Citoyenneté et Développement : les Femmes et les jeunes de Côte d’Ivoire s’engagent’’, la Commission Nationale de la Francophonie (CNF), a organisé ce samedi 23 Mars une journée porte ouverte sur les métiers du cinéma.

Le Ministère de la Culture et de la Francophonie ainsi que d’autres institutions intervenantes dans ce secteur, les professionnels du domaine et les étudiants ont pris part à cette activité qui s’est déroulée au siège de la Francophonie au Deux-Plateaux vallon.

« Cette activité permettra aux autorités et aux étudiants qui se préoccupent de l’emploi des jeunes de savoir que de plus en plus, les emplois sont disponibles dans le domaine du cinéma. Il s’agit aussi de faire la promotion des acteurs du cinéma qui s’expriment dans la langue française » a dit la Secrétaire Générale Adjointe de commission de la Francophonie.

Le partage des expériences de Marina Niava, Scénariste, Charles Kodjo, producteur de séries, Adélaïde Ouattara, directeur casting et Marcel Sagne, Réalisateur, a donné l’opportunité aux participants de mieux comprendre le fonctionnement du cinéma en Côte d’Ivoire, les débouchés et la politique nationale cinématographique.

Avec beaucoup d’estime pour le cinéma ivoirien, le Québec a noué un partenariat avec la Côte d’Ivoire dans ce domaine. Michel Constantin, représentant du bureau du Québec à Abidjan, a indiqué:
« Ce partenariat permettra à l’industrie du cinéma ivoirien d’être mieux connue à travers le monde et de permettre à ses artisans de bien gagner leur vie et avoir une notoriété internationale ».

Au niveau Étatique les choses bougent, des structures ont été mises en place pour mieux organiser ce secteur. Notamment, Une Direction du Cinéma et de l’audiovisuel, un fonds national de développement du Cinéma, appuyé par une loi sur l’industrie cinématographique.

Au nom du Ministre de la Culture et de la Francophonie, Dr Donissongo Soro, conseiller du Ministre, a encouragé les jeunes à s’investir dans le cinéma : « Si vous voulez être des cinéastes, soyez les meilleurs, surtout, soyez de bons professionnels quelques soit le métier de votre choix, c’est la marque de la Côte d’Ivoire » a-t-il conseillé. Le septième art ivoirien promet un avenir radieux.

PR
Commentaires


Comment