Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Affaires Kemi Seba, riz avarié : le gouvernement fait des précisions (Conseil des ministres)

Publié le mercredi 27 mars 2019  |  Abidjan.net
Le
© Ministères
Le porte-parole du Gouvernement, le ministre de la Communication, Sidi Touré lors du conseil des ministres du 20 mars 2019


Au terme du Conseil des ministres de ce mercredi 27 mars, le gouvernement ivoirien a fait des précisions relatives à l'expulsion de l'artiste franco-béninois, Kemi Seba du territoire ivoirien et à la présence de 18 000 tonnes de riz avarié au Port autonome d'Abidjan.

Concernant Kemi Seba, le porte-parole du gouvernement le ministre Sidi Touré a indiqué que son expulsion est une mesure pour prévenir le risque de troubles à l'ordre public. « Tous les jours pour différentes raisons nos différents services ont retourné certains individus pour différentes raisons dans leurs différents pays et en l’occurrence pour le cas Kemi Seba, il nous avait été rapporté des risques éventuels de troubles par rapport à une manifestation qu’il comptait organisé sur le territoire d’Abidjan, c’est pour cela qu’on lui a simplement demandé de retourner chez lui pour éviter des troubles à l’ordre public. C’est juste une mesure de prévention », a-t-il précisé. Quant à ses proches entendus à la DST, « je n’ai pas ces éléments de détails, par contre il y a toute une procédure avant de conduire quelqu’un à la frontière, on ne peut pas en dehors de toute règle conduire quelqu’un à la frontière ».

Pour ce qui est de l'affaire de riz avarié, le ministre a rassuré de la vigilance de l'Etat à protéger les consommateurs de denrées alimentaires nuisibles à la santé. Selon lui, C’est une affaire que le gouvernement suit de près, d’ailleurs à l’initiative du ministère du commerce qui s’est très tôt saisi du dossier, des tests sont en train d’être faits. « Et nous attendons les résultats de ces tests qui permettrons de savoir qu’elle est l’issue à donner à cette affaire. Le gouvernement reste vigilant par rapport à l’état de santé de sa population et nous n’autoriserons aucunement quelque riz avarié d’être diffusé sur le territoire national si ce n’est pas bon à la consommation », a-t-il confirmé. Il a insisté pour rassurer les uns et les autres par rapport à l’engagement de l’Etat de Côte d’Ivoire à sécuriser ses populations sur toutes sortes de menace.

JOB
Commentaires


Comment