Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Économie
Article
Économie

Lucien Tapé Doh sensibilise pour le Trésor public ivoirien à Issia

Publié le samedi 30 mars 2019  |  APA
Lucien
© Autre presse par DR
Lucien Tapé Doh sensibilise pour le Trésor public ivoirien à Issia
L’ancien Président de la Bourse du café-cacao (BCC) Lucien Tapé Doh, figure emblématique dans le monde agricole, a sensibilisé, vendredi, les populations d’Issia dans le Centre-Ouest ivoirien à souscrire aux produits d’épargne du Trésor public


L’ancien Président de la Bourse du café-cacao (BCC) Lucien Tapé Doh, figure emblématique dans le monde agricole, a sensibilisé, vendredi, les populations d’Issia dans le Centre-Ouest ivoirien à souscrire aux produits d’épargne du Trésor public.

Selon une note d’information reçue à APA, M. Tapé Doh, actuellement chef de canton d’Issia, a invité « ses parents à souscrire massivement aux Bons et Obligations du Trésor inscrits en compte courant à la Banque du Trésor ».

« Vous savez, c’est avec cet argent mobilisé par le Trésor Public que l’Etat travaille… », a-t-il confié aux « nombreux chefs venus des différents villages du département ». Pour donner l’exemple, l’ex-président de la BCC a exprimé séance tenante son intention de souscrire.

Auparavant, dans sa présentation liminaire, Mme Aboua Sopie Ida épse Kouadio, Chef de Service promotion de l’épargne à la Direction du financement et du suivi des politiques sectorielles (DFSPS), Chef de mission est revenue sur les avantages qu’offrent ces produits d’épargne au souscripteur et à l’Etat.

A l’endroit du souscripteur, les Bons et Obligations du Trésor permettent la détention de titres garantis à 100% par l’Etat de Côte d’Ivoire.

« Ici, le risque de perdre son épargne est quasi inexistant », rapporte la note, ajoutant que le « souscripteur constitue une épargne pour ses futurs investissements, pour le financement de l’éducation de sa progéniture et pour s’assurer une bonne retraite à la fin de sa vie professionnelle ».

S’agissant des Bons, le souscripteur a le choix avec quatre maturités assorties de taux d’intérêts annuels différents. Ainsi, les bons de 3 mois, 6 mois, 9 mois et 12 mois ont respectivement des taux d’intérêts de 3,75%, 4,75%, 4, 85% et 5%.

Concernant les obligations, elles sont sous deux formes : les obligations de 3 ans avec un taux d’intérêt de 7,25% l’an et les obligations de 5 ans avec un taux d’intérêt de 8,25% l’an.

Poursuivant, le Chef de mission a annoncé la suppression, à compter de cette année, de l’Impôt sur le revenu des créances (IRC) sur l’intérêt du client qui est de 10% sur les intérêts des Bons et 05% sur les intérêts des Obligations.

«Cette suppression est obtenue à travers l’annexe fiscale à la loi N°2018-984 du 28 décembre 2018 portant budget de l’Etat pour l’année 2019 », a rappelé Mme Kouadio.

LS/APA
Commentaires


Comment