Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Économie
Article
Économie

Industrialisation de la filière cacao : Barry Callebaut s’engage à "faire passer la Côte d’Ivoire de pays du cacao à celui du chocolat"

Publié le dimanche 31 mars 2019  |  Fraternité Matin
Transformation
© Abidjan.net par Donald A
Transformation du Cacao ivoirien : le Ministre Souleymane Diarrassouba inaugure une usine à Abidjan
Le Ministre du Commerce, de l’Artisanat et de la Promotion des PME, Souleymane Diarrassouba a procédé à l`inauguration de la nouvelle usine de l’entreprise Barry Callebaut - SACO au nom du Premier ministre Amadou Gon Coulibaly ce vendredi 29 Mars à l’usine de Zone 4, Rue du Canal à Abidjan.


Le premier ministre ivoirien Amadou Gon Coulibaly ne croyait pas si bien dire, à la pose de la première pierre de l’extension de l’usine de la Société africaine de cacao (Saco), le 16 mai 2018, à Marcory-Zone 4, lorsqu'il affirmait que ce nouvel investissement du groupe Barry Callebaut offrait d’excellentes conditions pour la transformation locale du cacao.

Aujourd’hui, c’est chose faite. Le ministre du Commerce, de l’Industrie et de la Promotion des Pme, Souleymane Diarrassouba, représentant le premier ministre, en procédant à l’inauguration de la nouvelle unité de transformation de fèves de cacao, de Saco, le 29 mars 2019, a indiqué avoir pris bonne note de l’engagement de Antoine de Saint-Afrique, Ceo du groupe Barry Callebaut de « faire passer la Côte d’Ivoire d’un pays du cacao à un pays du chocolat ».

Du projet d’extension, il a annoncé, l’ouverture pour l’année prochaine une Académie du chocolat destinée à former les professionnels ivoiriens du chocolat. Son groupe, a-t-il affirmé, a pour ambition de « produire du chocolat sur les terres du premier producteur mondial de cacao ».

Il faut signaler qu’avec sa nouvelle unité de transformation d’Abidjan-Marcory, Zone 4, Saco a accru sa capacité et dispose d’une capacité de broyage de 40000 tonnes. Et surtout doubler son volume de broyage de fèves par an à Abidjan. « Ainsi, en incluant les investissements prévus sur le site de transformation San Pedro, la Saco investira plus de 30 milliards de Fcfa dans l’extension de ses capacités au cours des cinq prochaines années », a indiqué Loïc Biardeau, administrateur général de la Saco.
... suite de l'article sur Fraternité Matin

Commentaires


Comment