Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Politique
Article
Politique

Kobénan Ajoumani lance depuis Tiébissou : « houphouëtistes de tout bord, unissons-nous ! »

Publié le lundi 1 avril 2019  |  Partis Politiques
Cérémonie
© Partis Politiques par DR
Cérémonie d`investiture du maire de Tiébissou
Samedi 30 mars 2019. Le maire de Tiébissou, N`Dri Germain a été officiellement investi lors d`une cérémonie marquée par la présence de plusieurs cadres du Rassemblement pour la démocratie et la paix en Côte d`Ivoire.


Kobénan Adjoumani, président exécutif du mouvement sur les traces d’Houphouët-Boigny, porte-parole principal du RHDP a représenté le premier ministre Gon Coulibaly lors de l’investiture du nouveau maire de Tiébissou. Il a appelé dans son discours au rassemblement de tous les houphouëtistes. Ci-dessous, l’intégralité de son adresse.


➢ Monsieur l’Inspecteur Général d’Etat Représentant Son Excellence Monsieur le Vice-Président de la République et son épouse ; Merci d’ajouter une note exceptionnelle à cette cérémonie en la marquant par votre présence effective ; Merci aussi de représenter ce travailleur inlassable qu’est le Vice-Président de la République ;
➢ Monsieur le Ministre des Transports, co-parrain de cette cérémonie ; Merci pour l’accueil à Bouaké ;

➢ Madame la Ministre de l’Education nationale, de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle ;
➢ Madame le Ministre de la Modernisation de l’Administration et de l’Innovation du Service Public ;

➢ Monsieur le Ministre du Commerce et de l’Industrie ;

➢ Monsieur le Ministre Adama Bictogo, le tout puissant invité spécial ;

➢ Monsieur le Préfet ;

➢ Mesdames et Messieurs les membres du corps préfectoral ;

➢ Mesdames et Messieurs les Députés ;

➢ Mesdames et Messieurs les Sénateurs ;

➢ Mesdames et Messieurs les Maires ; ➢ Messieurs les Présidents de Conseils d’Administration ;

➢ Mesdames et Messieurs les Directeurs Généraux ;

➢ Madame EHUI Agnéro, Présidente des Femmes du RHDP

➢Distingués Chefs traditionnels ;

➢ Populations Ahitou et Nananfouê ; Mesdames et Messieurs, chers parents de Tiébissou, chers militants du RHDP



Je suis particulièrement heureux d’être aujourd’hui à Tiébissou et de trouver rassemblée, une population en totale symbiose, une population qui fusionne, une population debout, en marche vers son développement. Oui, Tiébissou veut aller de l’avant, et Tiébissou a décidé de confier les clefs de son développement à l’un de ses fils les plus illustres, le maire N’Dri Germain. Monsieur le Maire, et cher frère, je voudrais, au nom du Premier Ministre et des co-parrains, te féliciter et saluer ton audace, ton courage devant tes parents. C’est vrai, tu n’as jamais caché ton engagement pour le RHDP. A Tiébissou, tu as toujours été en première ligne, sur tous les fronts pendant les campagnes du RHDP. Mais ton mérite vient du fait qu’à un moment donné de notre parcours, lorsqu’apparurent les premières difficultés majeures et que nous devions nous déterminer, tu n’as pas hésité à franchir le pas et à choisir d’être le porte-étendard du RHDP pour les élections municipales dans la ville de Tiébissou.

Cadre PDCI pro RHDP, tu avais alors sollicité et obtenu notre soutien en tant que membre fondateur du RHDP, à travers le mouvement SUR LES TRACES D’HOUPHOUËT-BOIGNY, pour introduire cette demande de parrainage du RHDP. Et cela a été fait grâce au concours des Ministres Amédée Kouakou, Danho Paulin et moi-même et surtout avec le soutien de Madame la Ministre Kandia Camara qui faisait partie du comité de délibération. Je n’oublie pas de citer le Ministre Adama Bictogo, l’homme des grands challenges qui a travaillé en sourdine pour soutenir ce choix. Je profite aussi de l’occasion pour le saluer et le féliciter pour la parfaite organisation du premier congrès ordinaire du RHDP, auquel il a su imposer sa marque pour le rendre grandiose. Monsieur le maire N’Dri Germain, au moment des choix des candidats du RHDP, beaucoup t’avait dit que tu prenais un pari risqué. Mais tu as su te battre, tu as su convaincre avec des mots simples, tu as su défendre et faire partager la vision du RHDP et du Président Alassane Ouattara, son président. Je suis donc heureux de représenter le Premier Ministre, Président du Directoire du RHDP et heureux de prendre part à cette cérémonie d’investiture car, l’élection du maire N’Dri Germain est la preuve que le RHDP est une réalité vivante dans le Grand Centre. C’est aussi la preuve que lorsque les populations sont bien sensibilisées elles comprennent le bien-fondé de la démarche des Houphouétistes, de mettre en place un parti politique unique, pour promouvoir l’œuvre du Président Houphouët-Boigny. Ces grandes mobilisations, hier à Bouaké, aujourd’hui à Tiébissou viennent confirmer que l’houphouétisme n’est pas un vain mot mais une réalité dans toute la Côte d’Ivoire. Il suffit seulement de regarder, tour à tour, tous ces visages venus de toutes les contrées de la Côte d’Ivoire pour se rendre compte de l’évidence. Notre père à tous, le Président Félix Houphouët-Boigny a ouvert les sillons du développement. Aujourd’hui nous avons le devoir de les élargir en rassemblant dans un même creuset politique qui n’est rien d’autre que la maison RHDP, tous les enfants dispersés après sa disparition. Nous voulons surtout baptiser cette maison du nom de Félix Houphouët-Boigny afin qu’à jamais on se souvienne de lui et de ses œuvres. C’est cela le rêve qu’a toujours caressé le Président Alassane Ouattara, Président du RHDP, digne héritier du père-fondateur de la Nation Ivoirienne. Il en est tellement préoccupé qu’en aucune façon il ne lui viendra à l’esprit de vouloir le brader. Mesdames et Messieurs, distingués invités, L’histoire de la création du RHDP est quelque peu semblable à celle de Tiébissou. Et je vais vous dire pourquoi. En 1972, pour la construction du barrage de Kossou avec l’Aménagement de la Vallée du Bandama dénommé AVB, plusieurs villages du département de Tiébissou avaient été déguerpis, surtout dans le canton Nananfouê.

Le Président Houphouët-Boigny leur avait demandé d’aller s’installer ailleurs, dans d’autres localités. Ainsi, Molonou, la sous-préfecture du canton Nananfouê et Takissalèkro, chef-lieu du canton Nananfouê ont été déguerpis et obligés d’abandonner les tombes de leurs ancêtres pour s’installer sur d’autres sites. Mais, trois villages ont particulièrement retenu notre attention dans ce mouvement de réinstallation : il s’agit des villages Koriakro, Kansi et Lohossou qui ont été délocalisés à San Pedro. Là-bas, puisqu’ils étaient pratiquement sur le même site géographique, ils n’arrivaient pas à s’accorder sur le nom qu’ils allaient donner à leur nouveau village. Pour mettre fin à leurs incompréhensions, savez-vous ce que le Président Houphouët-Boigny leur a proposé ? Eh bien, il leur a simplement dit, c’est moi qui vous ai envoyé là-bas, donc votre nouveau village s’appellera Boignykro. Et cette appellation est demeurée jusqu’à aujourd’hui. Pour autant, les Baoulé de Boignykro n’ont pas oublié leur origine Nananfouê. C’est vous dire que le Président Houphouët-Boigny, qui a toujours placé l’intérêt général au-dessus de tout, n’était pas attaché au fétichisme des noms ou des dénominations. C’est dans cette logique que s’inscrit le Président Alassane Ouattara, lorsqu’il demande à tous les enfants d’Houphouët-Boigny de s’unir dans une même famille politique, le RHDP, pour gouverner ensemble et pérenniser l’œuvre de construction du Père-Fondateur. Désormais, par la seule évocation du nom de notre parti, on saura que nous sommes les vrais disciples du Président Houphouët-Boigny. Mes chers parents de Tiébissou, La preuve a été aussi faite au cours des différentes élections passées qu’aucun parti politique, seul, ne peut gagner une élection en Côte d’Ivoire. D’où la nécessité de nous mettre ensemble pour gagner et gouverner dans la paix et pour le bonheur des Ivoiriens. Les retrouvailles entre les héritiers politiques du Président Houphouët-Boigny, nous ont permis de réaliser d’excellentes choses depuis 2011. Nous devons rester ensemble pour continuer ce travail. Voilà pourquoi, chers parents de Tiébissou, je voudrais vous féliciter pour avoir très tôt compris ce message de paix, d’amour et d’unité que prône le RHDP. Merci d’avoir fait confiance à votre jeune fils, votre jeune frère, votre ami le maire N’Dri Germain. Et du haut de cette tribune, je prends pour lui et avec lui l’engagement qu’il ne vous décevra pas, parce que le RHDP c’est la plus grande université des bâtisseurs de Côte d’Ivoire. Le maire N’Dri Germain va travailler pour Tiébissou, il sera à l’écoute de toute la population sans exclusive. C’est pourquoi, je voudrais ici demander à tous les cadres, à tous les jeunes, à toutes les femmes et surtout à tous les Chefs de le soutenir et de l’accompagner dans toutes ses initiatives. Car aujourd’hui, le temps des élections est passé. Il faut se donner la main, pour travailler ensemble pour rendre la ville de Tiébissou encore plus belle et plus rayonnante. J’insiste sur un point : combattre un maire en exercice, c’est en réalité combattre le développement de la ville. Et je ne vois pas ici un seul cadre qui voudrait prendre un tel risque. Mesdames et Messieurs, chers parents, Ce qui guide l’action du Gouvernement du Premier Ministre Amadou Gon Coulibaly, c’est l’amélioration constante de nos conditions de vie. Et je vous le promets, la vie à Tiébissou va changer, parce que c’est le RHDP qui est au gouvernail. La vie va changer ici, dans cette ville, parce que vous avez choisi de faire confiance au maire N’Dri Germain et au RHDP du Président Alassane Ouattara, champion d’Afrique de développement. Le Premier Ministre viendra lui-même vous annoncer de bonnes nouvelles. Mais d’ores et déjà, sachez que Tiébissou sera très bientôt une ville de grande importance. Monsieur le Maire N’dri Germain, je puis vous dire, en ma qualité de parrain qu’aujourd’hui est un grand jour, tout Tiébissou est sorti : les Chefs, les cadres, les doyens, les jeunes, les femmes, même les enfants sont sortis nombreux pour être témoins de cet évènement. Ils attendent beaucoup de vous et de votre Conseil municipal. Je sais compter sur votre dévouement et votre disponibilité. Alors, au travail pour faire de la cité du Tchéwi, la belle cité dont rêvent tous les habitants de cette charmante ville.

Mesdames et Messieurs, chers parents de Tiébissou, Je voudrais rappeler que nous les enfants d’Houphouët-Boigny, nous avons achevé notre chemin de croix, nous avons traversé notre désert durant des années, nous avons souffert le martyr, nous avons connu le froid glacial de l’opposition. Mais, celui que nous appelons notre prophète et qui nous a enseigné la paix comme seconde religion, nous a inspiré à un moment donné de notre parcours, le rassemblement. Et notre unité autour du Président Alassane Ouattara a fécondé et a restauré la prospérité ; ce qui lui a permis de ressusciter la Côte d’Ivoire d’Houphouët-Boigny, là où semble commencer le chemin de croix pour d’autres. Pour finir, chers parents de Tiébissou, je voudrais soumettre à votre méditation ces questions. Un projet dans lequel l’on parle de paix, de dialogue, de cohésion sociale, de rassemblement, de stabilité et de développement, est-il un mauvais projet ? Mieux, peut-on être Houphouétiste et rejeter le projet dans lequel Houphouët-Boigny est célébré et magnifié à travers son nom qui en est l’épicentre ? En tout cas, notre bon sens nous indique que le RHDP est un projet salvateur qui ne peut que produire des effets salutaires pour le bien-être de tous. C’est pourquoi je dis et répète : Houphouétistes de tout bord, unissons-nous ! Houphouétistes de tout bord, donnons-nous la main, pour faire barrage à tous ceux qui œuvrent contre la paix et la cohésion sociale ! A bon entendeur, salut ! Je vous remercie pour votre aimable attention.
Commentaires


Comment