Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Politique
Article
Politique

Le président Ouattara préside jeudi la rentrée solennelle du Sénat

Publié le mardi 9 avril 2019  |  AIP
Le
© Présidence par DR
Le Président de la République, S.E.M. Alassane OUATTARA
Le Président de la République, S.E.M. Alassane OUATTARA, à l`occasion de son message à la Nation pour le nouvel an, ce lundi 31 décembre 2018.


Le président de la République, Alassane Ouattara, préside jeudi à Yamoussoukro la rentrée solennelle du Sénat ivoirien.

Annonçant la nouvelle aux sénateurs à Abidjan, M. Ahoussou a souligné que "cette date marquera une autre étape importante de l’institution qui se réunira pour la première fois de son histoire au grand complet avec votre participation effective".

«L’administration est à pied d’œuvre pour que cette cérémonie soit une belle fête au cours de laquelle, d’une part, je présenterai les grandes orientations de notre institution pour les neuf prochains mois, et d’autre part, le président de la République, de par la tribune du Sénat, s’adressera à la nation tout entière », a-t-il relevé.

Lors de cette cérémonie, le président du Sénat, a pris, contact avec les 33 nouveaux sénateurs nouvellement nommés.

Ceux-ci ont reçu au cours de cette rencontre, les apparats et autres insignes distinctifs qui traduisent leur entrée dans cette famille parlementaire.

Le ministre auprès du président de la République chargé des relations avec les institutions de la République, Gilbert Kafana Koné a salué les sénateurs pour leur disposition à travailler sans relâche pour le pays. Selon lui, avec leurs expertises variées et leur sens élevé du devoir, ils réussiront parfaitement leur mission.

Mis en place en avril 2018, le Sénat est la chambre haute du Parlement ivoirien créé avec l’avènement de la troisième République en 2016. Sa mission est de voter la loi, consentir l’impôt et contrôler l’action gouvernementale à travers l’évaluation des politiques publiques.

Ses prérogatives avaient été dévolues à l’Assemblée nationale car cette chambre n’avait pas tous ses organes notamment, le bureau et les commissions.

(AIP)

bsp/ask
Commentaires


Comment