Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Adéquation formation-emploi : les Comités des branches professionnelles renforcent leurs compétences

Publié le mardi 9 avril 2019  |  Abidjan.net
Atelier
© Abidjan.net par JOB
Atelier de renforcement des compétences du Conseil national des branches professionnelles et les comités de branches professionnelles
Abidjan, lundi 05 avril 2019 - Un atelier de renforcement des compétences des membres du Conseil national des branches professionnelles et des Comités de branches professionnelles (CBP) sur les stratégies sectorielles, la gouvernance en partenariat et l’autonomie des centres sectoriels, a été organisé ce lundi 8 avril, à l’hôtel Belle Côte d’Abidjan.


Un atelier de renforcement des compétences des membres du Conseil national des branches professionnelles et des Comités de branches professionnelles (CBP) sur les stratégies sectorielles, la gouvernance en partenariat et l’autonomie des centres sectoriels, a démarré ce lundi 8 avril, à l’hôtel Belle Côte d’Abidjan.

Cet atelier est né de la convention de partenariat signé en 2009 entre le secteur privé et le secteur public, qui a donné lieu à un processus de réforme de l’enseignement technique et de la formation professionnelle, engagé dans le but de renforcer l’adéquation emploi-formation et partenariat école-entreprise. Avec, il faut le préciser, l’accompagnement de l’Ambassade de France, d’abord, et ensuite, avec Expertise France, dans le cadre du Contrat de désendettement et développement, Composante Enseignement technique et formation professionnelle (C2D-ETFP), à partir de juin 2013.

Du 08 au 12 avril 2019, les travaux des Comités des branches professionnelles vont porter sur la finalisation des stratégies sectorielles et leur validation, à la mise en œuvre des business-plan, à l’implication des ministères techniques. Il sera également question de faire l’état d’avancement des stratégies sectorielles avec la définition des actions prioritaires.

Le point focal du C2D-ETFP, Dr Gbato Maninga, a souligné que relativement à la réforme de l’ETFP à laquelle le secteur privé et les Chambres consulaires sont étroitement associés, il a été souhaité que la formation professionnelle réponde désormais aux besoins réels de l’économie, pour tenter d’approcher la difficile adéquation de la formation aux emplois.

« L’objectif premier de ce partenariat, c’est de réussir l’adéquation des formations aux emplois, c’est de qualifier mieux les jeunes de ce pays, pour renforcer la compétitivité des entreprises ivoiriennes », a-t-il déclaré.

A l’ouverture de cet atelier, le président du Conseil national des branches professionnelles, N’Dri Koffi, a salué ce type d’initiative de renforcement de capacités face aux nombreux défis de la formation professionnelle. Selon lui, la réforme dans ce secteur doit commencer par une mise à niveau des premiers responsables, pour que les différentes parties parlent le même langage.

Cette formation des membres des CBP sera assurée par Paul Gerony, expert d’Expertise France (AFD), qui a expliqué qu’il va falloir finaliser les stratégies des branches professionnelles, et parallèlement, leur donné au terme de cette formation, une idée de financement de certaines actions avec des modèles de demande de financement.

« L’objectif de la plupart des branches professionnelles, c’est avoir des jeunes compétents, prêts à être employés à l’issue de leur formation. On trouve aussi une demande forte en numérique, il semblerait qu’il n’y ait pas de jeunes formés au métier du numérique qui puissent s’insérer dans les branches professionnelles », a indiqué l’expert Gerony.

Notons qu’une branche professionnelle est un domaine d’activité qui présente plusieurs métiers de services homogènes, qui y sont fédérés. Elle est représentative du secteur qu’elle porte.

JOB
Commentaires


Comment