Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Centenaire de l’OIT: les actions du gouvernement en faveur du monde du travail exposées

Publié le samedi 13 avril 2019  |  Abidjan.net
Célébration
© Abidjan.net par PR
Célébration du centenaire de l’Organisation internationale du travail à Abidjan
Jeudi 11 avril 2019. Abidjan. La Célébration du centenaire de l’Organisation internationale du travail (OIT) a été célébré à Abidjan à l’occasion du Tour du Monde virtuel, diffusé en streaming, dans 24 villes du globe, de Suva à Lima.


Lors de la célébration des 100 ans de l’Organisation internationale du travail (OIT) qui s’est tenue en Côte d’Ivoire et dans 24 autres pays du monde ce jeudi 11 avril sous le thème ‘’faire progresser la justice sociale, promouvoir le travail décent’’, les grandes actions du Gouvernement pour assurer un monde de travail meilleur en Côte d’Ivoire,

Selon le ministre de l’Emploi et de la Protection sociale, Pascal Abinan Kouakou, la Côte d’Ivoire travaille en étroite collaboration avec l’OIT dans les questions sociales.

« Notre pays, qui a adhéré à l’OIT au lendemain de son indépendance, a fait les valeurs promues par l’organisation qui a été de tous les combats pour améliorer les conditions de vie et de travail. Les questions sociales prises en charge par l’OIT sont au cœur de la politique menée par Alassane Ouattara, président de la République de Côte d’Ivoire qui a fait de l’année 2019, l’année du social en Côte d’Ivoire », a indiqué M. Abinan Kouakou.

A l’en croire, le programme social du gouvernement en cours permettra d’apporter encore plus efficacement et plus rapidement, des réponses aux différentes préoccupations sociales aux populations.

Mieux, il a précisé plusieurs efforts ont été faits pour un mieux-être des travailleurs en Côte d’Ivoire.

«Au nombre de ces avancées, le code du travail dont nous nous sommes dotés en 2015. Cette loi du travail consolide les options prises par le gouvernement en matière de travail. Notamment la reconnaissance du droit d’être un enfant, d’aller à l’école et de se former, du droit de s’affilier librement à un syndicat, du droit de travailler en toute sécurité et d’être traité avec dignité », a mentionné le ministre.

Avant le ministre, le représentant de l’OIT a appelé à jeter un regard prospectif sur l’avenir du travail qui passe inévitablement par la promotion du travail décent dans les économies rurales et informelles, ainsi que dans les chaînes de valeur pour générer des emplois décents en Afrique, terre de potentialités.

Mme Coffie Studer, au nom de la Confédération générale des entreprises de Côte d’Ivoire (CGECI) et Pulchérie Gbalé, par ailleurs 4ème Secrétaire générale de la Centrale Dignité, ont exprimé leur volonté à œuvrer pour un travail décent.

Créée et élaborée entre janvier et avril 1919 par la commission de la législation internationale du travail et sous l’égide du traité de Versailles qui mettait fin à la première guerre mondiale, l’OIT a pour mission de promouvoir la justice sociale, les droits de l’Homme, les droits du travail reconnus internationalement et la paix durable et universelle.
Commentaires
Playlist Société
Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment