Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Économie
Article
Économie

Le ministre Diarrassouba invite les entreprises à s’inscrire dans une approche de développement de la marque

Publié le dimanche 14 avril 2019  |  AIP
Cérémonie
© Ministères par DR
Cérémonie d`ouverture du séminaire régional sur la protection de la marque
Vendredi 12 Avril 2019. Abidjan. Lors du séminaire régional portant sur la protection de la marque pour la compétitivité de l’entreprise et la conquête des marchés, sous le régime du système de Madrid et de l’accord de Bangui, organisé par l’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI) en coopération avec l’Organisation africaine de la propriété intellectuelle (OAPI) et le gouvernement ivoirien, le ministère du Commerce, de l’Industrie et de la Promotion des Petites et moyennes entreprises (PME), Souleymane Diarrassouba a invité les entreprises à s’inscrire dans une approche de développement de la marque aussi bien en Côte d’Ivoire que dans les autres pays africains.


Abidjan - Le ministère du Commerce, de l’Industrie et de la Promotion des Petites et moyennes entreprises (PME), Souleymane Diarrassouba a invité, vendredi, à Abidjan, les entreprises à s’inscrire dans une approche de développement de la marque aussi bien en Côte d’Ivoire que dans les autres pays africains.

Le ministre Diarrassouba a lancé cet appel, lors du séminaire régional portant sur la protection de la marque pour la compétitivité de l’entreprise et la conquête des marchés, sous le régime du système de Madrid et de l’accord de Bangui, organisé par l’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI) en coopération avec l’Organisation africaine de la propriété intellectuelle (OAPI) et le gouvernement ivoirien.

Selon le ministre, la marque apparaît comme un outil par excellence de compétitivité des entreprises. A cet égard, il s’avère nécessaire d’inciter les entreprises africaines à intégrer la dimension propriété intellectuelle dans leur management.

«Je voulais inviter les opérateurs économiques à intensifier leurs démarches auprès de l’OAPI pour promouvoir davantage l’utilisation des marques. J’encourage l’OAPI à multiplier les campagnes de sensibilisations sur les campagnes de la propriété intellectuelle et les marques en général », a souhaité le ministre.

Pour lui, ce sont les entreprises qui disposent d’une marque et d’un label qui pourront profiter de la zone de libre-échange continentale (ZLEC) sur une grande partie de l’Afrique.

Il a souligné que de 2012 à 2018, ce sont 5.829 dépôts constitués de brevets, de marques de dessins ou modèles industriels qui ont été effectués auprès de l’OAPI par la Côte d’Ivoire contre 3.085 marques déposées, représentant 53% du total des dépôts.

En outre, a-t-il développé, le nombre de dépôt est passé de 675 à 2012 à 953 en 2018, soit une hausse de 41% et celui des marques a augmenté de 75% passant de 340 à 589 sur la même période.

Au nom du directeur général de l’OMPI, le Directeur Afrique, Marc Séry Koré s’est réjoui de la tenue de cette rencontre qui “a tout son sens dans la compétitivité des entreprises”.

Le Directeur général de l’OAPI, Denis Loukou Bohoussou, a relevé que sa structure entend donner l’opportunité aux entreprises des Etats membres de mettre en exergue leur savoir-faire en matière d’utilisation de la marque comme actif immatériel stratégique.

Au cours de la journée, plusieurs thèmes portant sur la propriété des marques, leur protection, le régime du système de Madrid et de l’accord de Bangui ont été débattus entre les participants.

bsp/fmo
Commentaires
Playlist Economie
Toutes les vidéos Economie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir

Sondage
Cérémonie
© Ministères par DR (Photo d`archive utilisée juste a titre d`illustration et ne correspond pas forcément avec le contenu de l`article)

Cérémonie
© Ministères par DR (Photo d`archive)


Comment
Nous suivre

Nos réseaux sociaux



Comment