Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Politique
Article
Politique

Rentrée politique du Congrès panafricain pour le renouveau : Doumbia Major dénonce la classe politique ivoirienne

Publié le mercredi 17 avril 2019  |  Abidjan.net
Rentrée
© Autre presse par DR
Rentrée politique du Congrès panafricain pour le renouveau: Doumbia Major dénonce la classe politique ivoirienne
Doumbia Major, président du tout nouveau parti politique, Congrès panafricain pour le renouveau (Cpr), s’est prononcé, ce mardi 16 avril sur l’actualité politique nationale.


Doumbia Major, président du tout nouveau parti politique, Congrès panafricain pour le renouveau (Cpr), s’est prononcé, ce mardi 16 avril sur l’actualité politique nationale.

L’ancien leader estudiantin, ex-proche de Guillaume Soro, s’est prononcé sur l’actualité politique, la réconciliation nationale et sur la vie de son parti au cours d’une conférence de presse qu’il a prononcée à la maison de la presse au Plateau. Doumbia Major s’est dressé contre le président parti démocratique de Côte d’Ivoire, Pdci, Aimé Henri Konan Bedié, Emile Constant Bombet et Maurice Guikahué, hautes personnalités du Pdci. Selon lui, ces personnalités politiques ont fait de la Côte d’Ivoire un pays sous-développé. « Ils ont foutu notre avenir en l’air. Ils se sont enrichis et ont fait de notre pays, un pays sous-développé. On ne peut plus confier notre avenir à une génération dépassée. Des gens qui reçoivent des rentes viagères qui montent jusqu’à 20 millions F Cfa ne peuvent pas dire qu’ils parlent au nom du peuple. Des gens qui reçoivent des rentes viagères ne peuvent pas dire qu’ils sont des opposants », a-t-il relevé.


Interrogé sur le bilan de Guillaume Soro depuis la rébellion à ce jour, Doumbia Major a dressé un bilan pour le moins négatif de ‘’son frère Bogota’’. « Aujourd’hui, il (Ndlr : Soro) se promène pour constater les dégâts réalisés lors de la rébellion au nord. Tu ne peux pas piller les richesses du nord, les deniers publics pour aller te construire des maisons. On appelle ça crimes économiques. Tu es un criminel », a-t-il dénoncé, ajoutant même qu’en tant que Premier ministre et président de l’Assemblée nationale, ‘’le bilan de Soro est négatif’’. « Donnez-moi une seule loi sociale qui a été votée à l’Assemblée nationale (…) Le petit-frère n’a pas été conséquent avec lui-même. C’est toi-même qui a créé les conditions de ton éjection du pouvoir », a-t-il ajouté, parlant de la démission de Guillaume Soro de la présidence de l’Assemblée nationale.

Doumbia Major a ensuite expliqué que son parti se veut un parti d’obédience socialiste qui lutte contre les inégalités et pour la répartition équitable des richesses. Il a enfin dénoncé la classe politique ivoirienne qu’il accuse d’avoir contribué à retarder la Côte d’Ivoire dans son développement.



DA
Commentaires
Playlist Politique
Toutes les vidéos Politique à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment