Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Politique
Article
Politique

Libre opinion/ Les nouvelles alliances font-elles oublier les anciennes rancunes ? (La député Adjaratou Traoré)

Publié le jeudi 18 avril 2019  |  Partis Politiques
Honorable
© Partis Politiques par DR
Honorable Adjaratou Traoré


Le jeu démocratique partout dans le monde est le théâtre où les partis politiques s’agrègent en coalition pour la conquête et l’exercice du pouvoir d’Etat. Ainsi des valeurs communes à ces partis coalisés servent de points d’ancrage pour la prise de décisions visant à rendre ces coalitions fortes et aptes à relever les grands défis qu’imposent les joutes démocratiques. L’objectif des coalitions politiques n’est-il pas de conquérir le pouvoir d’Etat afin d’appliquer un plan gouvernemental pour le bonheur des peuples ? Dès lors que ces valeurs, fondements de cohésion et d’efficacité ne sont pas partagés, parler de coalition n’est-il pas un non-sens ?

En Côte d’Ivoire, il est question de plus en plus d’une plateforme rassemblant les partis d’opposition. Quel est l’objectif poursuivi ? Quel est le fondement de leur union ? Qui sont les acteurs clés ? Ce sont là autant de questions qui méritent une attention particulière.

L’objectif principal de cette plateforme en gestation vise essentiellement à contrer le RHDP et plus exactement à abattre le Président Alassane Ouattara. Là où la logique démocratique aurait espéré un rassemblement basé sur une vision, des valeurs cardinales et donc un programme de gouvernement en faveur d’un mieux-être de nos populations, nous avons droit à une plateforme de mécontents obnubilés par un maître mot : « Tout sauf Ouattara ».

De plus en plus le Président Alassane Ouattara est voué aux gémonies par les alliés d’hier, or depuis 2011 le bilan du Président est partagé par ces alliés devenus il y a peu de farouches opposants. Des déclarations fracassantes çà et là comme si notre récent passé avait été balayé comme par enchantement. Ils espèrent ratisser large en battant le rappel des mécontents de tout acabit pour justifier leur agenda personnel. Ces mécontents caractérisés par des rancœurs tenaces entretiennent entre eux-mêmes une méfiance latente. Le penseur averti de la chose politique conclurait qu’ils ont commodément choisi d’ignorer que les nouvelles alliances ne font pas oublier les anciennes rancunes.

Est-ce là une offre politique capable de satisfaire la demande de nos populations qui n’aspirent à rien d’autre qu’à un minimum d’humanité ? Comment espèrent-ils opérer pour mener à bien leur projet ? De plus comment envisagent-ils sérieusement concilier des idéologies diamétralement opposés ?

Cette plateforme est étrange car le mécontentement est une condition nécessaire et suffisante pour y être accepté. Tout un imbroglio se tisse autour de ce projet dont les contours sont abscons pour les partisans des différents partis coalisés. Ainsi cette plateforme porte en elle-même les germes de son échec car le mécontentement ne saurait être érigé en stratégie politique et ne saurait prospérer longtemps sauf s’il est humainement possible d’être perpétuellement mécontent. La Côte d’Ivoire n’a plus besoin de calculs politiciens infertiles mais elle a plutôt besoin d’offre politique productive. Mais au lieu de cela que nous propose-t-on ? Des points de presse sans effets concrets, du bavardage, de l’histoire mal façonnée cousue de fil blanc.

Vraisemblablement leur difficulté majeure serait de réussir à dépasser leurs animosités profondes qu’ils avaient jadis entre eux pour se fondre en une entité politiquement viable. En effet, les nouvelles alliances ne font pas oublier les anciennes rancunes…

L’opportunité d’une telle plateforme s’explique par le revirement du Pdci qui pense qu’à 19 mois de l’élection présidentielle c’est le moment idéal de la porter sur les fonts baptismaux. Cependant annoncer une telle plateforme avec toutes ces têtes de ponts, sous lesquels il ne coule plus d’eau depuis belle lurette, et voir effectivement cette coalition naitre relève d’une véritable gageure.

La légitimité que cette plateforme revendique est une conjecture, une pure vue de l’esprit. Ses initiateurs, d’obédiences éparses craignent profondément le RHDP, c’est pourquoi ils veulent faire fi des positionnements idéologiques en recrutant à tour de bras quitte à renier leur passé. Assurément, les nouvelles alliances ne font pas oublier les anciennes rancunes…

Gageons-donc que cette plateforme ne soit pas source de désordres mais offrira l’occasion au RHDP de prouver à l’opinion nationale voire internationale la vacuité de leur offre politique. En effet, le RHDP 1er parti national comme l’atteste les dernières élections sénatoriale et municipale, avec à sa tête le Président Alassane Ouattara est à l’ouvrage avec d’importants chantiers pour le développement et la consolidation de la paix dans tout le pays. L’action gouvernementale menée par le Premier Ministre Amadou Gon Coulibaly, doublée du lobbying du Président Alassane Ouattara a redoré le blason de la Côte d’Ivoire et a renforcé notre crédibilité au plan international. Le RHDP travaille, le RHDP avance, le RHDP rassure…

Honorable Adjaratou Traoré
Commentaires
Playlist Politique
Toutes les vidéos Politique à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment