Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Sport
Article
Sport

Athlétisme : « On peut être champion sans se faire doper » selon le Coach de Marie Josée Ta Lou

Publié le vendredi 19 avril 2019  |  APA
Sport
© Autre presse par DR
Sport / Athlétisme : le coach de Marie Josée Ta Lou face à la presse
Abidjan le 25 août 2017. Le coach de l`athlète ivoirienne Marie Josée Ta Lou était face à la presse pour dresser le bilan de la saison et faite part de ses perspectives. Photo: M. Anthony Koffi, coach de Marie Josée Ta Lou


Anthony Koffi, le coach de l’athlète ivoirienne Marie Josée Ta Lou a estimé, jeudi, dans un atelier en marge des championnats d’Afrique d’athlétisme U18-U20, qu’on «peut être champion sans se faire doper ».

Le technicien ivoirien présentait une communication sur les dangers liés au dopage dans un atelier de formation à l’attention des journalistes présents pour la couverture des championnats d’Afrique, à l’initiative du Comité des Médias pour la promotion de l’Athlétisme en Afrique de l’Ouest (COMPAAO).

Pour Anthony Koffi, le recours à des substances médicamenteuses pour améliorer les performances est un leurre et particulièrement nocif à la santé. « On peut être champion sans se faire doper », martèle-t-il.

Selon M. Koffi, l’athlète doit observer une prudence dans ce qu’il boit ou utilise comme médicaments, déconseillant des substances interdites, des stimulants, amphétamines et certaines hormones. Il souligne que «ces produits dopants ont des effets psychologiques » allant de «l’agressivité au trouble de sommeil ».

« Chez les hommes, l'utilisation de produits dopants peut entraîner l'hypertension artérielle, l'acné du visage, la calvitie anticipée, le changement des lipides sanguins, l'atrophie testiculaire, voire la stérilité », indique Anthony Koffi.

Chez l’athlète dame, le dopage peut causer « la résolution de la voix grave, l'hypertrophie du clitoris, la taille des seins, la suppression des menstruations », explique-t-il, précisant que « la stérilité est une autre conséquence de l'utilisation des substances dopantes ».

Pour avoir un corps sain, le coach de Ta Lou conseille aux athlètes de « manger utile, bien dormir, prendre les compléments alimentaires conventionnels et équilibrer son système fonctionnel », car, conclut-il, « il y a une vie après la carrière d’athlète ».

HS/ls/APA
Commentaires
Playlist Sport
Toutes les vidéos Sport à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment