Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Paquinou à Adiekro (Diabo) : Appui à l’autonomisation de la femme rurale

Publié le jeudi 25 avril 2019  |  Abidjan.net
Paquinou
© Abidjan.net par DA
Paquinou à Adiekro (Diabo) : Appui à l’autonomisation de la femme rurale
Sous la supervision de madame Mariam Fadiga Fofana, présidente de la Fondation AWI, 70 femmes de la sous-préfecture de Diabo ont reçu leurs attestations de fin de formation le samedi 20 Avril 2019 à Adiekro


Sous la supervision de madame Mariam Fadiga Fofana, présidente de la Fondation AWI, 70 femmes de la sous-préfecture de Diabo ont reçu leurs attestations de fin de formation le samedi 20 Avril 2019 à Adiekro.

En effet dans le cadre de la mise en œuvre de son projet d’appui à l’autonomisation des femmes en milieu rural, la Fondation AWI en collaboration avec la famille Okou, a initié des sessions de sensibilisation à Adiekro, Sous-préfecture de Diabo dans la Région du GBÊKÊ.

Objectif, sensibiliser les membres des associations féminines de Adiekro, Diabo, Kitikpo, N’doumkro, Kondoubo, Sousoumbo et Silakro.

«Vie associative, Gestion des revenus, Comptabilité simplifiée, Leadership et Entrepreneuriat féminin », telles sont les modules qui ont été enseignées aux femmes. Ces sessions se sont déroulées du 08 au 12 avril 2019 à ADIEKRO.

La cérémonie de remise d’attestations qui a eu lieu à l’occasion de la fête de Pâque a été un véritable rassemblement populaire et a enregistré la présence de plusieurs personnalités, notamment l’ Honorable DOGO Myss Belmonde, représentante du Ministre de la promotion de la jeunesse et de l’emploi des jeunes, Parrain de la cérémonie, Koumoin Konan René Sénateur-Maire de Diabo, M.Tabsoba Sibry et Mme Gilberte Dogbivi de la BAD, les directeurs des agences régionales de l’emploi jeunes de Béoumi et de Bouaké, des chefs traditionnels et de M. Okou André cadre à la BAD, initiateur de l’évènement et fils du village. Selon Mme Mariam Fadiga Fofana, la présidente de la fondation AWI, «la formation est plus efficace s’il existe une perspective de financement des compétences acquises. Inversement, l’utilisation de prêts est améliorée lorsque les compétences techniques et de gestion sont renforcées. On peut donc affirmer que si le financement permet de stabiliser les revenus de l’entreprise, les services non financiers peuvent l’aider à accroître en termes de productivité, de revenus et éventuellement d’emplois» a-t-elle dit.

Le Maire a quant à lui exhorté les cadres à suivre l’exemple de M. Okou André qui ne ménage aucun effort pour autonomiser les jeunes et les femmes de Diabo.

La famille Okou a remis 1 000 000 de francs aux femmes comme fonds d’appui pour le démarrage des Activités Génératrices de Revenus (AGR).

DA
Commentaires
Playlist Société
Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment