Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Économie
Article
Économie

Côte d’Ivoire/Bancarisation: le taux global d’utilisation des services financiers connaît une hausse de 23%

Publié le vendredi 26 avril 2019  |  Abidjan.net
Rentrée
© Abidjan.net par CK
Rentrée officielle 2019 de l`Association Professionnelle des Banques et Établissements Financiers de Côte d`Ivoire (APBEF-CI)
L’Association Professionnelle des Banques et Établissements Financiers de Côte d`Ivoire (APBEF-CI) avec à sa tête Guy Koizan a procédé à sa traditionnelle cérémonie de ‘’Rentrée Officielle’’, ce jeudi 25 avril 2019 dans ses locaux à Abidjan-Plateau.


Le taux global d’utilisation des services financiers a marqué une croissance annuelle de 23 %, a révélé le président de l’Association Professionnelle des Banques et Établissements Financiers de Côte d’Ivoire (APBEF-CI), Guy Koizan, à l’occasion de la rentrée 2019 de l’Association, ce jeudi 25 avril 2019 à Abidjan-Plateau.

S’il est avéré que la performance de l’industrie bancaire en Côte d’Ivoire reste faible, se situant autour de 18 %, il n’en demeure pas moins que le taux de bancarisation se porte bien, à en croire le président de l’APBEF-CI. Selon le rapport qu’il a présenté au cours d’un déjeuner, ce jour, Guy Koizan a indiqué que le taux global d’utilisation des services financiers (EME, Banques, SFD) est passé de 50,99 en 2016 à 76,61 en 2018 soit une hausse de 23 %. Cette croissance, enregistrée dans le secteur, est aussi la conséquence d’un environnement économiques sous régional et national favorable. Les nombreuses réformes opérées par le gouvernement, l’engagement de la banque centrale et la présence renforcée de nouvelles banques sur le marché financier national ont largement contribué à dynamiser l’activité bancaire.

Dressant le bilan de l’année écoulée, le président l’APBEF-CI a indiqué qu’au niveau de la croissance mondial, le taux enregistré est légèrement deçà des prévisions initiales soit 3,7 pendant qu’il espérait un taux de 3,9. Quant au niveau sous régional, le taux de 6,6 a été enregistré révélant une croissance soutenue dans plusieurs secteurs notamment dans le Telecom, l’hôtellerie, les BTP, produits non-énergétiques.
Confiant que les perspectives seront bonnes, le président a invité toutes les banques à œuvrer pour un secteur bancaire plus dynamique.

Notons, que l’APBEF-CI vise à susciter et à maintenir des relations régulières et profitables entre ses membres, de manière à leur permettre de présenter un front uni et avoir le même langage, pour la défense et le développement des activités bancaires et financières dans l’économie de type libéral de la Côte d’Ivoire. Ce, à travers - l’unification des règles qui régissent ses membres et des pratiques qu’elles suivent - la contribution au développement de l’épargne et de la prospérité du commerce, de l’industrie et de l’agriculture, par la présentation de toutes suggestions relatives à ses intérêts généraux : au Gouvernement, à la BCEAO, aux Chambres Consulaires et aux autres organisations professionnelles ; des interventions, en agissant comme arbitre amiable ou rapporteur, dans les contestations qui peuvent être portées devant elle - des interventions en justice, si elle juge utile, dans toute situation où une banque ou établissement financier est en cause, en demande ou en défense, lorsque le procès touche aux intérêts généraux de l’exercice de la profession - la mise en commun des renseignements sur la solvabilité et la moralité du commerce en général – et des interventions dans les cas prévus par les textes législatifs ou réglementaires. Notamment, l’APBEF-CI étudie les questions intéressant l’exercice de la profession bancaire et des professions s’y rattachant.

Cyprien K.
Commentaires
Playlist Economie
Toutes les vidéos Economie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment