Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Le RIP-EPT dénonce les frais complémentaires payés par les élèves affectés de l’Etat dans les établissements privés

Publié le vendredi 26 avril 2019  |  AIP


Gagnoa, Le Réseau ivoirien pour la promotion de l’éducation pour tous (RIP-EPT), région du Goh, a dénoncé les frais complémentaires payés par les élèves affectés de l’Etat dans les établissements privés, jeudi, lors d’une conférence de presse à Gagnoa.

« Nous disons que ces frais doivent disparaître », a déclaré Ziao Sogba, président du comité régional, qui a annoncé que son réseau composé d’une dizaine de structures, a décidé de lancer une pétition pour amener l’Etat à faire annuler les frais complémentaires payés par les parents d’élèves.

Le gouvernement accorde des subventions aux établissements privés, respectivement à hauteur de 120 000 FCFA et 140 000 FCFA, pour chacun des enfants affectés dans ces écoles.

Le président du réseau a expliqué que le constat sur le terrain montre que les parents des affectés de l’Etat sont tenus de verser des montants « importants » complémentaires, mettant ainsi en péril, le cursus scolaire de certains élèves.

L’objectif de la pétition est de voir la suppression de l’article numéro 0059/MEN/CAB/SAPEP du 29 avril 2018, relatif aux frais complémentaires qui donne droit aux fondateurs des établissements privés de revendiquer des sommes supplémentaires aux parents, en plus de la subvention accordées.

Le paiement des frais complémentaires profite à tous, sauf à l’apprenant, a déploré M. Ziao, qui a invité les hommes et femmes de plus de 18 ans, de chacune des sous-préfectures de Gagnoa, à remplir les fiches de pétition.

Le réseau dit escompter un million de signatures en un mois, pour l’ensemble de la région.

(AIP)

dd/ask
Commentaires
Playlist Société
Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment