Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Économie
Article
Économie

Inclusion financière - Adama Koné identifie les défis qui attendent l’observatoire de la qualité des services financiers

Publié le vendredi 26 avril 2019  |  Minutes Eco
Cérémonie
© Abidjan.net par DR
Cérémonie de Lancement officiel des activités de l’Observatoire de la Qualité des Services Financiers de Côte d’Ivoire (OQSF-CI)
Le Ministre de l’Economie et des Finances, Adama KONE a procédé ce jeudi 25 avril 2019, à l’immeuble Sciam, Abidjan-Plateau, au lancement officiel des activités de l’Observatoire de la Qualité des Services Financiers de Côte d’Ivoire (OQSF-CI).


L’observatoire de la qualité des services financiers de Côte d’Ivoire, créé par décret en 2016, avec pour mission de fluidifier les relations entre les différents du secteur et leur clientèle, est désormais opérationnel. Le ministre de l’Economie et des Finances, Adama Koné, a procédé ce jeudi 25 avril 2019, au 20e étage de l’immeuble Sciam, à Abidjan Plateau, au lancement officiel des activités de cette nouvelle structure qu’il présente comme « un instrument public, gratuit, inclusif équitable et indépendant, à équidistance et au service de toutes les parties. »

L’OQSF constitue, aux yeux du ministre, un organe au cœur de la relation entre les organismes financiers et leur clientèle, avec pour principales missions de contribuer à améliorer la qualité des produits et services financiers, de détail, de protéger les consommateurs desdits produits et services et de diffuser la culture financière.



Faire l’éthique financière l’apanage des acteurs de l’écosystème

Adama Koné a révélé qu’avec l’appui de financier de la Banque mondiale, l’OQSF se dotera prochainement d’un système d’information moderne comprenant, entre autres, un site comparateur des conditions des services des organismes financiers, une application de gestion en ligne de la médiation financière et un centre d’appel téléphonique. Mais tout en marquant sa satisfaction, le ministre relève que la création de l’OQSF – qui suscite beaucoup d’espoir en termes d’amélioration de la qualité des produits et services financiers de détail – ne doit pas occulter les nombreux défis auxquels il devra faire faire face. L’observatoire devra, souligne-t-il, assurer le suivi de la qualité et de la compétitivité de l’offre de produits et de services financiers, être une structure de veille et de proposition ; instaurer la confiance des consommateurs dans les services financiers ; et hisser la médiation financière à un niveau d’exigence élevée et, surtout, d’agir pour que l’éthique financière devienne l’apanage des acteurs de l’écosystème de la finance de détail.
... suite de l'article sur Minutes Eco

Commentaires
Playlist Economie
Toutes les vidéos Economie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment