Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Politique
Article
Politique

Allocution de Son Excellence Monsieur Alassane Ouattara, président de la république de Côte d’Ivoire, à l’occasion du déjeuner offert en l’honneur de son excellence professeur Alpha Condé, président de la république De Guinée, en visite officielle en Côte d’Ivoire

Publié le vendredi 26 avril 2019  |  Présidence
Visite
© Abidjan.net par Marc Innocent
Visite de travail et d`amitié du Président Alpha Condé: déjeuner offert par le Président Ouattara à son homologue
Abidjan le 26 Avril 2019. Dans le cadre de sa visite de Travail et d`Amitié en terre ivoirienne, le Président de la République de Guinée, le Pr. Alpha Condé, a pris part au déjeuner qui lui a été offert par son homologue le Président Alassane Ouattara.


Excellence Monsieur le Président de la République de Guinée, cher frère,
Monsieur le Vice-Président de la République,
Monsieur le Premier Ministre, Chef du Gouvernement,
Monsieur le Président de l’Assemblée Nationale,
Madame et Messieurs les Présidents des Institutions de la République,
Mesdames et Messieurs les membres des Gouvernements de la
République de Guinée et de la République de Côte d’Ivoire,
Excellences Mesdames et Messieurs les Ambassadeurs et Chefs de Mission Diplomatique,
Honorables Invités,
Mesdames et Messieurs les Représentants de la Presse et des Médias,
Mesdames et Messieurs,
Monsieur le Président, cher frère,

Je voudrais, au nom du Gouvernement et du peuple ivoiriens, ainsi qu’en mon nom propre, vous souhaiter à vous-même ainsi qu’à la délégation qui vous accompagne, la bienvenue en Côte d’Ivoire. Vous êtes, ici, chez vous et nous sommes heureux de vous recevoir à l’occasion de la visite d’amitié et de travail que vous effectuez en terre ivoirienne.
Les Ivoiriens sont particulièrement honorés de recevoir le grand Panafricain que vous êtes, l’homme qui a consacré sa vie à la promotion de la dignité de l’Afrique; le démocrate qui a su attendre son heure et l’appel de sa nation.
Je voudrais donc vous féliciter pour votre importante contribution à la construction de notre Continent, particulièrement dans cette époque de grands défis.

Monsieur le Président, cher frère,
Depuis l’établissement des relations diplomatiques entre la Côte d’Ivoire et la Guinée le 21 mars 1961, nos pays entretiennent une longue et solide amitié, faite d’estime et de solidarité.
Plusieurs Accords de coopération ont permis d’enrichir nos relations multiformes, en favorisant le rapprochement entre nos deux peuples qui trouvent dans chacun de nos pays, des raisons de s’installer durablement.

Je voudrais profiter de votre présence ici pour vous remercier, ainsi que le peuple guinéen, pour avoir accueilli nos compatriotes qui ont choisi de s’installer en Guinée pendant la crise que notre pays a traversée.
Leur attachement à votre pays est indéniable.
Cependant, plus rien ne s’oppose à leur retour en Côte d’Ivoire, aujourd’hui.

Monsieur le Président,
Au cours de notre séquence bilatérale hier, nous avons noté que le volume des échanges entre la Côte d’Ivoire et la Guinée reste très modeste et ne reflète pas les remarquables potentialités économiques que possèdent nos deux pays.
Votre visite nous a donné l’occasion d’examiner les voies et moyens de dynamiser nos échanges commerciaux et de renforcer la coopération entre nos deux pays.
En effet, les opportunités d’investissements sont nombreuses dans le secteur agricole, les services, la petite industrie ou encore le commerce.
Nos pays ont surtout vocation à travailler ensemble afin d’intéresser nos partenaires à la réalisation des grands projets communs d’infrastructures tels que les chemins de fer, les ports, les routes, l’interconnexion électrique, qui permettront d’accélérer notre développement et de renforcer l’intégration régionale.

Je suis heureux de la qualité de nos discussions ainsi que des échanges que nos ministres ont eus sur ces questions importantes.
Nos Gouvernements doivent identifier quelques domaines prioritaires, autour desquels nous allons dynamiser et diversifier nos échanges, et moderniser notre coopération.
Par ailleurs, j’encourage les hommes et les femmes d’affaires de nos pays à profiter des opportunités d’investissement qu’offrent nos économies respectives.

Monsieur le Président, cher frère,
Sous votre leadership, la Guinée a réalisé des progrès impressionnants au cours de ces dernières années. Nous sommes les témoins de la remarquable transformation de votre pays dans tous les domaines, depuis votre élection à la Présidence de la République.
Les Guinéens ont toutes les raisons d’être fiers du pays qu’ils vous aident à construire, et de son avenir.
Votre leadership a également été déterminant et bénéfique au niveau continental et sous-régional. En effet, votre présidence de l’Union Africaine en 2017 a été une période de grande transformation et de succès pour notre Organisation continentale.
Vous avez notamment su créer l’espace politique nécessaire à l’acceptation et à l’approfondissement du processus de réforme de l’Union Africaine, mené par notre frère, le Président Kagamé.

A ce propos, votre action a été décisive dans la promotion de l’Agenda 2063 et de son programme phare, la Zone de Libre-Echange Continentale (la ZLECAf), la mobilisation de la communauté internationale en faveur de la paix et de la sécurité en Afrique. Mais, par-dessus tout, je voudrais vous rendre hommage et saluer votre leadership qui aura permis le retour historique du Royaume du Maroc au sein de la grande famille africaine.

Je ne trahis pas de secret en affirmant ici, que vous avez su préserver l’unité de notre Organisation pendant toute la période de l’examen de cette question. Je voudrais également vous remercier pour votre contribution exceptionnelle au succès du Sommet Union Africaine-Union Européenne d’Abidjan, en novembre 2017.

Cette même détermination et cette sagesse, vous les avez mises au service de la CEDEAO, notamment dans le règlement des crises sociopolitiques en Guinée-Bissau et au Togo, ainsi que dans le raffermissement de l’intégration régionale.
Je connais votre ambition et votre engagement en faveur d’une Afrique développée, prospère et en Paix, pour un meilleur devenir de ses peuples.
Je partage avec vous, cet espoir et je puis vous assurer du soutien du Gouvernement ivoirien dans cette quête permanente, et dans la réalisation de nos objectifs communs au sein de l’Union Africaine et de la CEDEAO.
À cet égard, je me réjouis d’ailleurs de notre excellente coopération au sein de toutes les instances internationales et je vous réitère également la pleine disponibilité de mon pays à œuvrer, au sein du Conseil de Sécurité de l’ONU, en faveur de la Paix et de la Sécurité sur notre Continent.

Monsieur le Président, cher frère,
De nombreuses menaces pourraient mettre en péril les progrès accomplis par nos pays et par notre sous-région. Nous
devons notamment faire face, ensemble, à la menace des groupes terroristes au Sahel dans notre sous-région, aux tensions communautaires aggravées par les effets du réchauffement climatique, au trafic des armes de guerre, à la drogue et à la criminalité transfrontalière. Nous devons, bien sûr, renforcer notre coopération sécuritaire, mais aussi poursuivre notre plaidoyer en faveur du G5 Sahel et du règlement de la crise en Libye qui contribue très largement à l’instabilité dans les pays frères du Mali, du Niger, du Burkina Faso, et au-delà.

C’est pourquoi la Côte d’Ivoire déploiera très prochainement un bataillon de 650 soldats au sein de la Minusma au Mali.
Nous faisons des questions africaines notre priorité au Conseil de sécurité.

Monsieur le Président, cher frère,
Je connais votre attachement profond à la Côte d’Ivoire. Je suis donc heureux de vous dire que nous avons définitivement tourné la page de la décennie de troubles que nous avons connue, et nous sommes reconnaissants à votre pays et à vous-même pour le soutien constant que vous avez apporté au peuple ivoirien.

Notre pays est aujourd’hui en paix et en sécurité, et nous œuvrons chaque jour à la consolidation de la réconciliation nationale et de la cohésion sociale.
La Côte d’Ivoire dispose d’Institutions modernes et démocratiques depuis l’adoption de la Constitution de la 3ème République en 2016. Par ailleurs, notre économie connait une croissance continue depuis 2012, et incarne notre ambition de développement et de soutien à l’approfondissement de l’intégration régionale.

Monsieur le Président, cher frère.
Pour terminer, je voudrais à nouveau vous remercier pour votre visite en Côte d’Ivoire ainsi que pour votre détermination à renforcer le partenariat entre la Côte d’Ivoire et la Guinée.
J’ai une foi inébranlable en l’avenir radieux des relations entre nos deux pays et je vous réitère mon entière disponibilité ainsi que celle du Gouvernement, à œuvrer à la consolidation des relations entre nos deux pays, pour le bénéfice de nos peuples respectifs.

Excellences, honorables Invités, Mesdames et Messieurs,
À présent, je vous invite à vous lever et à lever vos verres, à la santé et au bonheur de Son Excellence Professeur Alpha CONDE, à la prospérité du vaillant peuple guinéen, à l’amitié ivoiro-guinéenne, au progrès, à l’unité et à la paix dans notre sous-région et sur notre continent.

Vive la République de Guinée !
Vive la République de Côte d’Ivoire ! Vive la coopération ivoiro-guinéenne !
Je vous remercie.
Commentaires
Playlist Politique
Toutes les vidéos Politique à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment