Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Le mécanisme de fonctionnement de la CPI expliqué aux populations d’Abengourou

Publié le samedi 27 avril 2019  |  AIP


Abengourou, Le mécanisme de fonctionnement de la cour pénale internationale (CPI) a été expliqué vendredi aux populations de la ville d’Abengourou dans le cadre d’une campagne d’information et de sensibilisation organisée à cet effet par des membres de son bureau basé en Côte d’Ivoire.

« C’est une campagne très importante qui vise à informer et sensibiliser les populations sur le bienfondé de la CPI et comment fonctionne cette cour en terme de mécanisme. C’est également une plateforme pour expliquer les procédures en cours concernant la Côte d’Ivoire qui est un pays en situation comme on le dit dans le jargon de la cour », a indiqué le responsable de la communication du bureau de la CPI en Côte d’Ivoire, Cheick Tidiane Touré, conduisant la délégation.

M. Touré a également précisé que cette campagne d’information et de sensibilisation, qui se déroule dans plusieurs villes du pays, a également pour objectif de créer un rapprochement avec les populations pour une meilleure appropriation du statut de Rome portant création de la CPI.

« C’est une campagne, qui a débuté depuis notre arrivée en Côte d’Ivoire en 2012 et que nous sommes entrain d’intensifier pour que les gens comprennent davantage c’est quoi le statut de Rome », a-t-il indiqué, soulignant que l’activité d’Abengourou leur a permis de toucher des leaders d’opinion qui vont jouer le rôle de messagers auprès de leurs communautés pour leur passer la bonne information et dire exactement comment fonctionne la CPI.

Cette rencontre d’échange a également servi à faire connaitre à l’ensemble des participants les différents organes de la CPI, notamment, la présidence, le bureau du procureur, les chambres et les greffes. Les participants ont également été instruits sur les différents modes de saisines de cette cour, notamment, les saisines par le procureur, par le conseil de sécurité de l’ONU et par les Etats-parties.

Créée par le statut de Rome en juillet 2002, la CPI compte à ce jour 123 Etats Parties dont la Côte d’Ivoire qui a reconnu ses compétences sur son territoire le 23 avril 2013. Cet instrument juridique "supranational" est un organe de complémentarité dans la mesure où il n'agit que lors que les Etats Parties ne veulent pas ou ne peuvent pas agir. Il a compétence à l’égard du crime de génocide, des crimes contre l’humanité, des crimes de guerre et du crime d’agression.

(AIP)

rkk
Commentaires
Playlist Société
Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment