Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Célébration de la Fête du Travail : la Fédération des Syndicats Autonomes de Côte d’Ivoire ( FESACI) demande une libéralisation du secteur de l’électricité et de l’eau courante

Publié le mercredi 1 mai 2019  |  Abidjan.net
1er
© Abidjan.net par Marc ATIGAN
1er Mai: Célébration officielle de la fête du travail
Abidjan le 1er Mai 2019. Célébration officielle de la fête du Travail sur l`esplanade du bâtiment A de la Primature. Le Premier Ministre Amadou Gon Coulibaly a présidé au nom du Président de la République la cérémonie.


Le Secrétaire Général de la Fédération des Syndicats Autonomes de Côte d’Ivoire ( FESACI), le colonel Traoré Dohia Mamadou, a demandé une libéralisation du secteur de l’électricité et de l’eau courante lors la traditionnelle cérémonie marquant la célébration de la fête du travail, présidée par le premier ministre, chef du gouvernement Amadou Gon ce Mercredi 1er mai 2019 dans l’enceinte de la primature.

Selon lui, le monopole de ses deux secteurs d’activités empêche plusieurs autres investisseurs de travailler dans ce secteur.

La Compagnie Ivoirienne de l’Electricité ( CIE) qui a en charge la distribution de l’électricité partout en Côte d’Ivoire, n’arrive pas à couvrir totalement le territoire. " ce qui handicape le programme de l’électrification voulu par le chef de l’État " souligne-t-il. Poursuivant dans son intervention, il a ajouté que la Société de distribution d’eau en Côte d’Ivoire (SODECI) a plusieurs insuffisances dans sa politique d’approvisionnement en eau potable de plusieurs localités du pays. le chef du gouvernement a promis que la problématique de la libéralisation est bien inscrite à l’ordre du jour des discussions actuellement en cours.

Le premier ministre, Amadou Gon a lors de son intervention présenté les acquis sociaux et les avancées en ce qui concerne l’amélioration des conditions de vie des Travailleurs, mais aussi de réfléchir sur les défis à relever. Rassurant les centrales syndicales que leurs doléances seront transmises au chef de l’Etat, Amadou Gon a révélé aux uns et aux autres la ferme volonté et l’engagement du Gouvernement de continuer à travailler sans relâche afin que les fruits de la croissance économique soient mieux redistribués et ressentis de plus en plus par tous les ivoiriens. Il s’est saisi de cette occasion pour inviter les organisations syndicales à mener des grèves constructives plutôt que destructives surtout dans les domaines sensibles.

Bien avant, les porte-paroles des Centrales syndicales ont, chacun avec ses mots, salué les efforts consentis par le chef de l’Etat pour les nombreux acquis sociaux engrangés par les Travailleurs ivoiriens sous sa gouvernance ces dernières années, notamment le paiement de certains stocks des arriérés aux Fonctionnaires ; fruit du dialogue social institué entre les acteurs sociaux et le Gouvernement. Comme à l’accoutumée en pareille circonstance, les représentants syndicaux ont fait cas de certaines de leurs préoccupations.

Il s’agit notamment de la cherté de la vie ; de l’amélioration des conditions de vie et de travail des salariés ; de l’intégration, dans leurs fonctions ou corps originels, de certains Travailleurs qui étaient sous le coup de sanctions ; du non-respect de la loi portant réglementation des loyers et cautions de maisons ; de l’amélioration du profil de carrière de certains Agents ; de l’alignement de la pension des retraités du privé sur le SMIG (Salaire Minimal Interprofessionnel Garanti ); des problèmes de sécurité; de la poursuite du dialogue social pour l’achèvement du décret portant sur la libération des prisonniers politiques...

Cette cérémonie a été marquée en dehors des interventions, du ministre l’Emploi et de la Protection Sociale, des Représentants des Centrales syndicales, du discours du Chef du gouvernement, par une remise de muguets aux Dames Travailleuses.

Cyprien K.
Commentaires
Playlist Société
Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment