Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Économie
Article
Économie

Zone de Libre-Echange Continentale Africaine : le Ministre Souleymane Diarrassouba ouvre le forum national de sensibilisation et indique l’entrée en vigueur de l’accord en juillet prochain

Publié le jeudi 2 mai 2019  |  Ministères
Zone
© Ministères par DR
Zone de Libre-Echange Continentale Africaine : le Ministre Souleymane Diarrassouba ouvre le forum national de sensibilisation et indique l’entrée en vigueur de l’accord en juillet prochain
Le Ministre du Commerce, de l’Industrie et de la Promotion des PME, Souleymane Diarrassouba, a ouvert les travaux du Forum national de sensibilisation sur la Zone de Libre-Echange Continentale Africaine, le jeudi 2 mai 2019, au Sofitel Hôtel Ivoire à Cocody, et a annoncé l’entrée en vigueur de l’Accord sur la ZLECAF pour le mois de juillet 2019.


Au nom du Premier ministre, Amadou Gon Coulibaly, président du Comité National de la ZLECAf, le Ministre du Commerce, de l’Industrie et de la Promotion des PME, Souleymane Diarrassouba, a ouvert les travaux du Forum national de sensibilisation sur la Zone de Libre-Echange Continentale Africaine, le jeudi 2 mai 2019, au Sofitel Hôtel Ivoire à Cocody, et a annoncé l’entrée en vigueur de l’Accord sur la ZLECAF pour le mois de juillet 2019.

« Le seuil minimum requis pour l’entrée en vigueur de l’Accord, c’est-à-dire les 22 ratifications convenues, est désormais atteint. Ainsi, conformément au terme du traité, l’accord entrera officiellement en vigueur en juillet prochain à l’occasion d’un Sommet extraordinaire de l’Union Africaine prévu pour se tenir à Niamey au Niger », a-t-il annoncé, avant d’ajouter que ces avancées permettront aux pays africains d’emprunter un véritable virage vers le futur.
C’est pourquoi le Ministre en charge du Commerce a appelé, au niveau national, à la mise en œuvre effective de l’Accord sur la ZLECAf, en vue de la transformation de l’économie et du renforcement des capacités des PME. Mieux, il a souhaité que le processus de mise en œuvre soit inclusif, avec notamment l’instauration d’un dialogue continu avec les acteurs économiques, afin de mesurer la portée de cette zone de libre-échange.

Rappelant que la ZLECAf constitue la première étape pour la construction du marché commun africain du traité d’Abuja de 1991, il a noté qu’elle est une étape cruciale vers l’intégration des économies des pays africains, la stimulation du commerce intra-africain et la réalisation d’un développement durable sur le continent, en accord avec l’Agenda 2063 de l’Union africaine et les Objectifs de Développement Durable. Toutes choses qui justifient le soutien du Président de la République à cette initiative.
« Suivant la vision de Son Excellence Monsieur Alassane Ouattara, Président de la République, la Côte d’Ivoire a soutenu sans réserve aucune cette noble initiative. La ZLECAf cadre avec les ambitions des dirigeants ivoiriens qui envisagent d’ici à 2040, faire de la Côte d’Ivoire un pays industriel, ouvert sur le monde. Et ce, à travers la transformation de l’économie par l’industrialisation », a expliqué le Ministre Souleymane Diarrassouba.

Puis, il a indiqué que la ZLECAf contribuera à résorber le problème d’employabilité des jeunes Africains. « Comment intégrer tous ces millions de jeunes Africains dans le tissu social et économique, si nous n’avons pas un marché unique, si nous n’avons pas de pôle industriel, si nous ne sommes pas en phase avec tous les grands changements qui se font dans le monde ? ». S’est-il interrogé
Commentaires
Playlist Economie
Toutes les vidéos Economie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment