Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Économie
Article
Économie

Transition de l’économie informelle vers l’économie formelle: Des experts dégagent des stratégies

Publié le mardi 14 mai 2019  |  Le Nouveau Réveil
Cérémonie
© Autre presse par PFS-CI
Cérémonie de lancement du projet travaux à haute intensité de main d’œuvre
Abidjan le 29 mars 2019. Ce vendredi s’est tenu à la mairie de Yopougon, le lancement officiel des activités du volet Emploi du C2D portées par la Plateforme de Service (PFS), ainsi que la remise des équipements de travail aux bénéficiaires du programme des Travaux à Haute Intensité de Main d’œuvre (THIMO). Photo : Benié Marcel, représentant du ministre de l’emploi et de la protection sociale


e Bit et le ministère de l’Emploi et de la protection sociale, organisent du 13 au 15 mai 2019, à Grand-Bassam, un atelier d’élaboration participative de la stratégie nationale de transition de l’économie informelle vers l’économie formelle. Hier, à la cérémonie d’ouverture, Benié Marcel, conseiller technique du ministre de l’Emploi et de la protection sociale, qui a ouvert les travaux, a rappelé que « des réflexions sur le sujet existent, des "ingrédients" sont déjà réunis. Il n’y a pas de solutions miracles, il n’y a pas de solutions prêtes à porter car les mentalités et les préoccupations diffèrent d’un pays à un autre. Pour lui donc, cette transition demeure un défi majeur pour des pays en développement comme la Côte d’Ivoire et ce séminaire devra définir un cadre stratégique multidimensionnel pour intégrer l’ensemble des acteurs ». Haïdara Dramane, Directeur pays du Bureau international du travail (Bit) a relevé que selon l’enquête sur la situation de l’emploi et le secteur informel en 2016, « L’emploi en Côte d’Ivoire, à l’exception de la Fonction publique, est presque exclusivement informel (93,6%) quelle que soit la caractéristique socio démographique considérée à l’exception des travailleurs de niveau d’étude supérieur. Or, le constat est que le taux de pauvreté est élevé et que cette situation n’est pas dissociable du développement de l’économie informelle ». Akanza Joseph, au nom des Centrales syndicales de l’Union générale des travailleurs de Côte d’Ivoire (Ugtci), s’est honoré de la tenue de cet atelier qui se présente comme l’alternative la plus crédible contre le chômage, la lutte contre la pauvreté et un meilleur accès aux financements à terme pour les Pme.

Ello Dingui, représentant du Patronat, a ajouté qu’il faut faire appel à des mesures incitatives, fiscales, sociales et réduire la concurrence déloyale, donc des propositions concrètes, afin de favoriser aisément cette mutation. Quatre groupes de travail: "réglementaire, productif, représentation et dialogue social, conditions d’emplois et protection" sont à pied d’œuvre pour des pistes de solution.

D.S
Commentaires
Playlist Economie
Toutes les vidéos Economie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment