Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Difficiles conditions d’apprentissage et de travail à l’EPP Sangana (Séguéla)

Publié le jeudi 16 mai 2019  |  AIP


Les élèves et enseignants de l’Ecole primaire publique (EPP) de Sangana étudient et travaillent dans de difficiles conditions qui ont été décrites mercredi au sous-préfet Kouamé Loukou Éric présent dans la localité pour la remise d’équipements aux femmes du groupement "Binkadi" pour transformer le manioc.

«L’école n’a pas de latrine ni de point d’eau. Quand les élèves et les maîtres veulent se soulager, ils doivent aller à la maison, pour ceux qui ont des WC, ou en brousse, pour les autres», a décrit Gohi Bi Dabet, maître du CM2, précisant que quatre des six logements de maîtres ne disposent pas de toilettes.

Des salles de classe faiblement éclairées, des tableaux en lambeaux du fait du ciment en partie effrité et des tables-bancs largement insuffisants sont également le quotidien des apprenants et de leurs six instituteurs.

« Le maître vient avec sa chaise et, à midi, il retourne à la maison avec. Les enfants s’asseyent à même le sol pour prendre cours », a-t-il ajouté en classe de CE1 où, pour 44 élèves, seuls quatre tables-bancs sont fonctionnels. Les autres formant un amas au fond de la salle.

Comme doléance, l’enseignant a donc souhaité le don de 120 tables-bancs et la réhabilitation des bâtiments vieux de plus de 27 ans.

Ouverte en 1992, l’EPP Sangana compte, pour cette année scolaire, 325 élèves dont 160 filles et a presque toujours réalisé un taux de réussite de près de 100% à l’examen d’entrée en sixième.

(AIP)

kkp/kam
Commentaires
Playlist Société
Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment