Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

La " Jeunesse islamique face au défi de l’entrepreneuriat" au centre d’une tribune d’échanges

Publié le dimanche 19 mai 2019  |  Abidjan.net
3e
© Abidjan.net par CT
3e édition de la tribune d’échanges ‘‘Inspire-toi de mon parcours’’ à la mosquée Al-Moubarack d’Abobo Anador
Abidjan 18 mai 2019. Le conférencier, Mohamed lamine Bakayoko, ingénieur agroéconomiste, fondateur Groupe Avva (Unité agro-industriel), a partagé son expérience de jeune entrepreneur à la communauté musulmane de la mosquée Al-Moubarack d’Abobo Anador sous le thème « Jeunesse islamique face au défi de l`entrepreneuriat ». - Photo : Mohamed lamine Bakayoko, ingénieur agroéconomiste, fondateur Groupe Avva (Unité agro-industrielle)


La communauté musulmane de la mosquée Al-Moubarack d’Abobo Anador, a organisée ce samedi 18 mai 2019, la 3e édition de la tribune d’échanges intitulée ‘‘Inspire-toi de mon parcours’’.

Cette rencontre d’échange a pour objectif d’amener la jeunesse musulmane à la prise de conscience, leur faire comprendre que tout est possible en Allah, et faire preuve d’ardeur au travail, pour l’émergence des leaders de demain, a souligné à l’ouverture Cissé Amed, président du Comité de Gestion de la Mosquée Al-Moubarack (COGESMO).

Invité à cette énième édition, Mohamed lamine Bakayoko, ingénieur agroéconomiste, fondateur Groupe Avva (Unité agro-industrielle), a partagé son expérience de jeune entrepreneur autour du thème « Jeunesse islamique face au défi de l’entrepreneuriat ».

Selon, les derniers statistiques de la Banque Africaine de développement (BAD), la plupart des jeunes qui entreprennent le plus son africain, les femmes ont plus de potentialité que les hommes, et 20% des idées nouvelles en entrepreneuriat sont africaines.

C’est dire que la jeunesse africaine regorge d’énorme potentialité, des ressources humaines qualifiées. « Plus on est jeune, plus on est formé et on va tendre vers l’entrepreneuriat. Entreprendre doit être le quotidien des jeunes africain » a insisté le conférencier.

A l’en croire « il faut se préparer à l’ubérisation (l’utilisation des nouvelles technologies), à travers l’impulsion de nouvelles idées qui vont conquérir le monde. L’Afrique doit se tourner vers l’industrialisation », a recommandé Mohamed Lamine.

Ont pris part à cette rencontre; les guides religieux, sages, associations de femmes, les sections AEEMCI des lycées et collèges.

Atapointe

Commentaires
Playlist Société
Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment