Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Secteur de l’optique: Les acteurs lancent un appel au gouvernement

Publié le mercredi 29 mai 2019  |  L’intelligent d’Abidjan


Touré Franck André Président du Conseil supérieur des métiers de l’optique en Côte d’Ivoire (Csmo-Ci) et Massa Martial secrétaire général du syndicat national des opticiens de Côte d’Ivoire (Synop-Ci) ont animé une conférence le vendredi 17 mai 2019, dans un restaurant à Abidjan-Cocody autour du thème : « Centre optique mutualiste de Côte d’Ivoire, quand le laxisme du gouvernement entraîne des dérives »
Touré Franck André a fait savoir que les dérives constatées dans le secteur de l’optique dans le pays sont imputables à l’État qui ne délivre pas d’autorisation d’exercice de la profession depuis plus d’une dizaine d’années, et non de la responsabilité des opticiens. Il a indiqué que suite à l’inauguration du Centre optique mutualiste de la mutuelle générale des fonctionnaires et agents de l’État de Côte d’Ivoire (MUGEF-CI), certains quotidiens de la place ont mis comme titre à la une : ‘‘Lutte contre la contrefaçon, la Mugef-Ci offre un centre optique à ses mutualistes. Mesmin Comoé crée des emplois dans le secteur de l’optique’’. Selon lui, ces écrits sont une véritable injure pour les opticiens de Côte d’Ivoire. « La prolifération de l’informel est liée à la non-application des textes qui existent, et au défaut de délivrance d’autorisation d’exercice et d’ouverture » a-t-il souligné. Dénonçant une concurrence déloyale, Touré Franck André s’est interrogé : « Si ce centre optique des fonctionnaires ivoirien est opérationnel l’’État de Côte d’Ivoire qui prône le libéralisme économique et qui promeut l’auto-entreprise et l’auto-emploi, favorise-t-il la saine et libre concurrence ainsi que l’équité commerciale avec ce centre optique mutualiste de Côte d’Ivoire ? » . Il annoncé « la suspension de toutes activités » entre les membres de ces deux organisations d’opticiens et la Mugef-Ci. « Si les dérives continuent dans le secteur, c’est parce que l’État n’applique pas les textes de notre profession. L’État est permissif », a-t-il dit . Soulignant qu’aujourd’hui en Côte d’Ivoire, les problèmes de fonctionnement visuel sont en croissance du fait de la prolifération du secteur informel dans l’optique. « Nous lançons un appel au gouvernement ivoirien à assainir le secteur de l’optique en Côte d’Ivoire car il s’agit de la santé des ivoiriens » a-t-il souhaité .
MO avec GK
... suite de l'article sur L’intelligent d’Abidjan

Commentaires
Playlist Société
Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir

Titrologie



L’intelligent d’Abidjan N° 4438 du 29/5/2019

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie
Sondage
Comment

Nous suivre

Nos réseaux sociaux



Comment