Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Art et Culture

En Côte d’Ivoire, le Panaf renoue avec les racines de la gastronomie africaine

Publié le mercredi 5 juin 2019  |  Le Monde
En
© Autre presse par DR
En Côte d’Ivoire, le Panaf renoue avec les racines de la gastronomie africaine


A Abidjan, ce centre culinaire veut faire redécouvrir les recettes du continent et former aux métiers de la restauration des jeunes ayant abandonné leur projet d’émigration.

Les stories défilent sur son téléphone : des séries d’assiettes toutes plus belles les unes que les autres. La veille au soir, Loïc Dablé et ses jeunes apprentis ont servi un ministre ivoirien, son épouse et leurs 20 convives. Pour cet invité de marque, le chef au tablier marron en cuir sur kimono noir a accepté de délocaliser sa cuisine. Un moyen de faire parler d’un lieu et d’un projet encore méconnus du grand public : le Panaf, tout premier centre culinaire panafricain du continent, qui a ouvert ses portes fin avril à Abidjan, en Côte d’Ivoire.

En contrebas d’une rue du quartier Cocody Mermoz, la grande bâtisse de 1 200 m2 ne devrait pas rester secrète très longtemps. L’ancien bâtiment des Hautes Etudes commerciales (HEC) d’Abidjan a été repeint en jaune vif. « C’était la couleur principale des festins du royaume de Dahomey, l’actuel Bénin, à une époque où manger était un plaisir. Nous voulons renouer avec l’idée que manger n’est pas juste une nécessité », développe le couple de fondateurs, qui s’est rencontré six ans plus tôt à Paris. Karmelle Biyot y était avocate et Loïc Dablé a été son « premier et dernier client », s’amuse celle qui est désormais l’associée du chef cuisinier.
... suite de l'article sur Autre presse

Commentaires
Playlist Art et Culture
Toutes les vidéos Art et Culture à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment