Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Côte d’Ivoire: rencontre régionale des Femmes Juges/Magistrats d’Afrique à Abidjan

Publié le samedi 8 juin 2019  |  Abidjan.net
Clôture
© Abidjan.net par JOB
Clôture de la Rencontre régionale des Femmes Juges/Magistrats d’Afrique
La dernière journée de ce vendredi 07 juin, a mis fin à la conférence régionale de la rencontre des femmes magistrats et juges d`Afrique avec des travaux qui se sont poursuivis sous le thème général : « justice et développement », au Sofitel hôtel Ivoire d`Abidjan. Photo: N`Guessan Zekre Haddad, PCA AFEMCI


Après Nairobi (Kenya) en 2018, le cap a été mis sur Abidjan, la capitale économique de Côte d’Ivoire, où du 4 au vendredi 7 juin 2019, au Sofitel Abidjan hôtel Ivoire, s’est tenue la conférence régionale de la zone Afrique de l’Association internationale des femmes Juges/Magistrats (AIFJ/IAWJ).

Ces assises, placées sous le haut patronage du président de Côte d’Ivoire, Alassane Ouattara et la présidence du Gardes des sceaux, ministre de la justice et des droits de l’homme, Sansan Kambilé, ont été organisées par l’AFEMCI (Association des femmes magistrats de Côte d’Ivoire), en collaboration avec l’IAWJ, dans le cadre de la Rencontre régionale des Femmes Juges/Magistrats d’Afrique.

Au cours de la journée ultime de cette conférence régionale, ce vendredi 07 juin, les travaux se sont poursuivis sous le thème général : « justice et développement ». Avec des sous-thèmes relatifs aux systèmes relatifs à la lutte contre le blanchiment d’argent et contre la corruption, les confiscations, saisies et recouvrement des avoirs, les normes judiciaires et les indicateurs de performance, qui ont été également abordés.

Les différents panélistes ont mis l’accent sur la nécessité de lutter contre le blanchiment des capitaux qui impactent négativement les économies africaines par une synergie des compétences. Ils ont relevé l’existence d’un cadre institutionnel et recommandé le renforcement des mesures législatives et de coopération pour une bonne justice assurant un procès équitable et gage de développement durable.

Au terme de la cérémonie de clôture, la PCA de l’AFEMC, Suzanne Haddad épse N’Guessan-Zekre, a d’abord traduit ses remerciements au président Alassane Ouattara pour l’appui financier, ainsi qu’à toutes ses dames magistrats venues d’ailleurs pour leur participation et implication. Selon elle, l’objectif de cette rencontre régionale a été atteint et entend se servir de l’expérience des femmes magistrats de la sous-région dans la mise en place d’un plan d’action.

Il faut noter que ce rendez-vous d’Abidjan est marqué par la volonté de créer une agence africaine des magistrats de liaison, en vue d’améliorer la coopération entre acteurs des services judiciaires et le traitement des procédures judiciaires. « Il y a seulement 29% de femmes dans la magistrature ivoirienne, nombre inférieur à celui des avocats et des femmes notaires », avait déclaré le Vice-Président, Daniel Kablan Duncan, à l’ouverture des travaux, le mercredi 05 juin.

Plusieurs délégations de femmes (environ une centaine) venues d’Europe, Amerique et surtout d’Afrique ont pris part aux travaux et panels, autour du thème : « entraide, coopération judiciaire et solidarité entre femmes Magistrats/Juges pour une meilleure application des instruments juridiques sous régionaux, régionaux et internationaux ».

Il a été souligné que l’application des règles du droit n’est fonction du genre, mais plutôt de la compétence, des connaissances et de la volonté du magistrat de les mettre en application.

JOB
Commentaires
Playlist Société
Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment