Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Les Ministres Kandia Camara et Anne Ouloto communient avec leurs sœurs "DOUBEHI", dans le village de Blouzon (région du Gôh)

Publié le lundi 24 juin 2019  |  Ministères
Célébration
© Abidjan.net par DR
Célébration de la fête des mères à Blouzon (Gagnoa)
La fête des mères a été célébrée, ce dimanche 23 juin 2019, à Blouzon (Gagnoa), le village de la mère l’ex président Laurent Gbagbo avec pour marraine la ministre Kandia Camara.


« Que la réconciliation vraie qui a commencée et se matérialise aujourd’hui ici à Blouzon, s’étende à tout le pays. Merci infiniment Merci. » La Ministre Kandia Camara

22 juin, c’est au tour des femmes de Yopohué et de Bayota d’être magnifiées : Invitées par les "DOUBEHI" (AMIES) issues de ces sous-préfectures, les Ministres Kandia Camara et Anne Désirée Ouloto communient avec leurs sœurs de la région du Gôh, au stade du village de Blouzon. La Ministre en charge de la Salubrité en Côte d’Ivoire y était en qualité de nièce de la région du Gôh et pour accompagner sa sœur et collègue.
Quant à la Ministre Kandia Camara, elle a parrainé cette cérémonie placée sous le signe de la fraternité et de la réconciliation. Plusieurs membres du gouvernement et cadres de la région étaient présents à cette fête présidée par Monsieur Alcide Djédjé, fils de la région.

Après avoir présenté leurs civilités aux autorités préfectorales et au Chef du Canton Nekeidé, Monsieur Botty Koudou, les membres du gouvernement, porteuses d’un message fort du Président de la République, SEM. Alassane Ouattara se sont rendues au stade du village de Blouzon, où elles étaient attendues par des femmes fortement mobilisées et visiblement impatientes d’écouter leurs invitées.

« Je suis ici aujourd’hui pour honorer ma deuxième passion : la condition de la femme ivoirienne (...) Je suis ici étant porteuse d’un message de fraternité de la part du Président de la République SEM. Alassane Ouattara, de la Première Dame, et du Premier Ministre. Ils me chargent tous de vous transmettre leurs chaleureuses salutations et vous dire combien de fois ils portent dans leurs cœurs cette partie de la Côte d’Ivoire qui compte plusieurs de leurs amis de longue date. », a dit la Ministre, dès l’entame de ses propos, après avoir demandé à l’assistance d’observer une minute de silence en la mémoire de la défunte mère de l’ex Président, Monsieur Laurent Gbagbo, Maman Gado Marguerite.

Pour l’émissaire du gouvernement, en Côte d’Ivoire, nous sommes comme un seul peuple dont la diversité est une richesse. « Que la réconciliation vraie qui a commencée et se matérialise aujourd’hui ici à Blouzon, s’étende à tout le pays. Merci infiniment Merci. », se réjouit-elle avant de poursuivre :

« Grâce à votre invitation, quelque chose d’extraordinaire vient de se produire en Côte d’Ivoire. Grâce à vous, nous, membres du gouvernement du Président Alassane Ouattara, nous nous sommes rendus ici à Blouzon (...) Merci au Président Laurent Gbagbo, à la sœur Koudou Jeannette. S’ils n’avaient pas accepté, nous ne serions pas allés nous incliner sur la tombe de notre Maman. Nous ne serions pas venues présenter les condoléances du Président. Merci à nos Parents de Blouzon, Merci à nos Parents de Bayota. Merci pour cette fête (...) », a indiqué la Ministre, avant de clore son intervention par un appel à l’endroit des femmes :

« Femme de Côte d’Ivoire, soyons des vecteurs d’amour et de fraternité, femmes de Côte d’Ivoire, soyons des vecteurs de cohésion sociale, de paix et de développement dans nos régions. Bonne fête des Mères à toutes les "DOUBEHI", bonne fête des mères à toutes les Mamans (...) Aujourd’hui, les questions de l’égalité, de l’équité et du genre sont au centre des préoccupations de tout l’appareil de l’État (...). », a-t-elle déclaré, à la grande satisfaction des femmes présentes.

Sur le chemin du retour, la délégation de la Ministre Anne Désirée Ouloto a marqué une escale dans le village de Kpapekou, où celle qui est également digne fille de la région du Gôh a tenu à présenter ses civilités au Chef du village, Monsieur GNAGNO Kadji Adolphe. En effet, la mère de la Ministre Anne Désirée Ouloto est originaire de Barouhio, village de la commune de GAGNOA.
« Je suis là pour vous saluer. Je voudrais saluer mes sœurs pour l’invitation spontanée. Le nom de votre groupe est d’actualité (...). », s’est exprimée la Ministre, à propos d’un Groupe de chanteuses issues du village, dénommé "Waliezikou" (l’amour prime).

Cette fête des mères dans la région du Gôh, a-t-on besoin de le rappeler, au delà du caractère festif de l’événement, revêtait un sens hautement symbolique pour la Côte d’Ivoire, notre cher pays.
Commentaires
Playlist Société
Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment