Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Le volume des interventions de la BM en Côte d’Ivoire est passé de 600 millions US à plus de deux milliards US en 2019 (Premier ministre)

Publié le lundi 24 juin 2019  |  AIP
Cérémonie
© Abidjan.net par PR
Cérémonie d’ouverture de la Revue annuelle 2019 de la performance du portefeuille des projets financés par la Banque mondiale en Côte d’Ivoire
Abidjan le 24 juin 2019. Le premier ministre, ministre du budget et du portefeuille de l’Etat, Amadou Gon Coulibaly (Photo) a présidé ce lundi la cérémonie d’ouverture de la Revue annuelle 2019 de la performance du portefeuille des projets financés par la Banque mondiale en Côte d’Ivoire.


Abidjan- Le volume des interventions de la Banque mondiale en Côte d’Ivoire est passé de 600 millions de dollars US en 2015 à près de 2,4 milliards US de dollars en juin 2019, a annoncé lundi le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly qui présidait à Abidjan, la 7ème revue annuelle de la performance du portefeuille des projets financés par la Banque mondiale en Côte d’Ivoire.

Se félicitant de la qualité de la coopération entre la Côte d’Ivoire et la banque mondiale, M. Gon Coulibaly, par ailleurs ministre du Budget et du portefeuille de l’Etat, a invité ses collaborateurs à davantage de performance. « L’indicateur du taux de performance dans la mise en œuvre des projets financés par la Banque mondiale et le taux de décaissement montrent que nous devons rester vigilants pour maintenir notre dynamique de performance », a-t-il indiqué.

Il a relevé que le taux de décaissement global du portefeuille se situe aux environs de 15% à la date du 20 juin 2019. « Toutefois les décaissements annuels sont passés de 62 millions de dollars US en 2016 à plus de 235 millions de dollars US en 2019 », a-t-il déclaré.

Le directeur des opérations de la Banque mondiale pour la Côte d’Ivoire, Pierre Laporte, a assuré que « la Côte d‘Ivoire a encore fait un bon au niveau du classement CPIA-Doing Business ». Il a relevé que la bonne exécution des projets par la Côte d’Ivoire lui a valu des ressources additionnelles.

Selon lui, cette confiance de la Banque mondiale s’est traduite par une augmentation de l’allocation de sa structure spécialisée IDA (Association internationale de Développement) à 668 milliards de FCFA contre 525 milliards de FCFA.

Par ailleurs, M. Laporte a relevé quelques défis pour atteindre des résultats plus élevés, notamment la prise en charge des nouveaux projets, la préparation des projets et leurs lenteurs au démarrage, le monitoring des ministères de tutelle, l’engagement des acteurs de la chaîne de dépense.

gak/ask
Commentaires
Playlist Société
Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment