Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Projet REDD+ de la Mé / Lutte contre la déforestation: Du biogaz pour les femmes productrices d’Attieké à Diapé ( Adzopé)

Publié le jeudi 27 juin 2019  |  REDD+
Projet
© Autre presse par DR
Projet REDD+ de la Mé/ Lutte contre la déforestation: Du biogaz pour les femmes productrices d’Attieké à Diapé ( Adzopé)
Adzopé, le jeudi 13 juin2019. La 2 ième réunion du Comité de Pilotage du projet REDD+ de la Mé au titre de l’année 2019 s’est tenue sous la présidence du Secrétaire Général de la Préfecture d’Adzopé, Monsieur KOKORA Patrice, représentant Monsieur le Préfet de la Région de la Mé, Préfet du Département d’Adzopé.


Adzopé, le 17 Juin 2019 - La 2 ième réunion du Comité de Pilotage du projet REDD+ de la Mé au titre de l’année 2019 s’est tenue le jeudi 13 juin sous la présidence du Secrétaire Général de la Préfecture d’Adzopé, Monsieur KOKORA Patrice, représentant Monsieur le Préfet de la Région de la Mé, Préfet du Département d’Adzopé. Cette rencontre s’est déroulée au lendemain d’une visite de terrain des membres dudit comité à Diasson.

La visite de Diasson effectuée le mercredi 12 juin 2019 en compagnie de Madame Carole COULIBALY, Sous-Préfet d’Annépé et de Monsieur YAPO Benjamin, Directeur Régional du Ministère de l’Environnement et du Développement Durable, avait pour objectif de présenter l’état d’avancement de la mise en œuvre des activités du projet REDD+ de la Mé dans la localité.

Sur le volet agricole, les membres du Comité de Pilotage du Projet REDD+ de la Mé ont notamment visité une parcelle de cacao en cours de certification pour l’agriculture biologique. Cette mesure d’accompagnement permet d’optimiser les systèmes de production cacaoyers agroforestiers existants et d’augmenter la valeur ajoutée du cacao par un prix d’achat bien supérieur au prix de 750 FCFA/kg officiellement fixé par l’Etat. En accompagnant le producteur dans la régéneration de sa parcelle et en apportant cette plus-value commerciale, le projet contribue à pérenniser l’activité du producteur sur ses parcelles et de ce fait, freine la logique de déforestation dans la région. Monsieur Assi, propriétaire de la parcelle a indiqué aux membres du COPIL qu’il ne regrette pas d’avoir quitté la forêt classée de Mabi car le projet lui a permis de réhabiliter sa plantation. Il espère que sa parcelle sera certifiée bio et qu’il bénéficiera très prochainement des primes de cacao bio / équitable (400 F CFA/kg) et agroforestière (100 F CFA/kg) compte tenu du couvert forestier supérieur à 30% sur sa parcelle. Ainsi, Monsieur ASSI percevra une prime additionnelle de 500 FCFA/kg.

Après la visite des activités agricoles, les membres du COPIL se sont rendus sur une parcelle de bois ‘cedrela’ reboisée en partenariat avec la société Tropical Bois, un industriel du bois basé à Adzopé. Ce reboisement s’inscrit dans le cadre du modèle que le projet REDD+ de la Mé promeut en partenariat avec les industriels du bois. Il s’agit pour le projet REDD+ de la Mé de mener les démarches d’obtention du certificat foncier au profit du propriétaire de la parcelle tandis que l’industriel du bois prend intégralement en charge le reboisement (du planting à la coupe finale) et s’engage à acheter le bois produit à un prix minimum défini à l’avance, en l’occurrence 20 000 F CFA pour un arbre de type cedrela de 40 cm de diamètre minimum. Pour sécuriser son investissement, l’industriel du bois bénéficie d’un droit de préemption sur les arbres en âge d’exploitabilité selon un contrat dûment signé entre les parties avec l’implication du Ministère des Eaux et Forêts. Monsieur IDA YAPI Etienne, propriétaire de la parcelle, s’est réjoui de cette collaboration qui lui permet de valoriser son patrimoine foncier sans aucun investissement de sa part, si ce n’est celui de mettre à disposition ses terres. La parcelle visitée a une superficie de 1,76 hectares reboisée et ceinturée par 3 lignes de plantation d’Acacia Mangium.

Avant de quitter Diasson, les membres du Comité de Pilotage du projet REDD+ de la Mé ont visité le centre de Santé en cours de réhabilitation à hauteur de 10 millions de F CFA, grâce au co-financement du Projet REDD+ de la Mé et du Conseil Régional de la Mé. Cette réhabilitation s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre des projets de développement locaux.

Les membres du Comité de Pilotage du Projet REDD+ de la Mé ont achevé leur visite par 2 des 5 projets d’énergie domestique durable subventionnés par le projet REDD+ au terme d’un appel à proposition. L’un des projets d’énergie visité est situé à Diapé, village situé à 12 km d’Adzopé. Ce projet est mis en œuvre par l’entreprise SOFCEREQ spécialisée dans la production de biogaz. Selon le responsable de SOFCEREQ, Monsieur TRA Bi Boué, le biodigesteur produira 3 à 5 m3 de gaz par jour à partir des jus extraits de la pâte de manioc broyée pour la production de l’attiéké qui seront mélangés à la balle de riz broyée. Ce gaz permettra aux femmes de la Coopérative de production d’attiéké de Diapé de faire cuire leur attiéké sans avoir recours au bois de chauffe afin de réduire le taux de déforestation dans la région.

La deuxième réunion du Comité de Pilotage du Projet REDD+ a permis d’examiner le rapport d’activités du premier semestre du projet REDD+ de la Mé. A ce jour, les principaux résultats suivants sont à mettre à l’actif du projet :

· Démarrage de la mise en œuvre de 7 projets issus des plans de développement locaux

· Bornage de 1800 hectares de parcelles boisées dans le cadre des opérations de délivrance des certificats fonciers

· Accompagnement de 1151 exploitations agricoles sur plus de 3000 hectares

· 38 hectares de plantations de teck éclaircies et premières livraisons effectuées auprès des boulangeries locales

· 130 hectares reboisés et plus de 200 hectares supplémentaires à reboiser dans le cadre des modèles de reboisement développés avec le secteur privé ;

· Formation de 50 charbonniers aux techniques de carbonisation améliorée ;

· Mise en œuvre de 5 projets de bio-énergie mis en œuvre par les ONG et/ou artisans locaux.
Commentaires
Playlist Société
Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment