Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Économie
Article
Économie

Des élus locaux renforcent leurs capacités sur la gestion administrative et financière

Publié le jeudi 27 juin 2019  |  AIP


Des élus locaux, à savoir des maires, des présidents de Conseil de région et gouverneurs de District participent jeudi à un séminaire de sensibilisation sur la gestion administrative et financière des collectivités territoriales et des districts autonomes, organisé par la Direction générale du Trésor et de la Comptabilité publique, à Abidjan.

"Il est impérieux pour les collectivités territoriales de disposer d’un système de finance locale efficace pour garantir une autonomie de gestion financière", et soutenir les efforts de l’Etat dans l’amélioration des conditions de vie des populations, a expliqué le représentant du ministre de l’Economie et des finances, Akpess Yapo Bernard,

Ainsi, outre la mobilisation des ressources propres, le renforcement des capacités des acteurs de la gouvernance locale « revêt un caractère prioritaire, leur permettant de bénéficier d’outils et de rudiments indispensables à l’exercice de leurs fonctions".

Avec ce séminaire, les élus locaux seront davantage outillés sur le régime juridique et les procédures liées à la gestion budgétaire financière et comptable des collectivités territoriales. Cette formation permettra également une clarification du rôle et responsabilité des différents acteurs intervenant dans la gestion des collectivités territoriales, et une identification des difficultés de collaboration entre les acteurs.

Le directeur général du Trésor public, Assahoré Konan Jacques, a relevé qu’en sa qualité de conseiller des élus locaux, son institution a l’obligation de faire en sorte que la gestion des finances locales se fasse de façon consensuelle, dans la légalité et la transparence. « Ce séminaire fera suite à des formations éclatées des collaborateurs des administrateurs des collectivités à savoir les membres des différents Conseils, les directeurs généraux, les secrétaires généraux, les régisseurs de recettes et d’avances », a-t-il annoncé.

Le gouvernement a dédié 160,2 milliards francs CFA, composés de 97, 9 milliards francs CFA au titre des quotes-parts d’impôts rétrocédés et 62,2 milliards Francs CFA pour les subventions octroyés, en 2018.

(AIP)

tad/ask
Commentaires
Playlist Economie
Toutes les vidéos Economie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment