Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Le chef de cabinet du MENETFP salue le sens de responsabilité des enseignants

Publié le lundi 1 juillet 2019  |  AIP


Le lancement des épreuves du Certificat d’Etude Primaire Elémentaire (CEPE) lundi matin à Lakota, a été l’occasion pour le chef de cabinet de la Ministre de l’Education Nationale, de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle (MENET-FP), de saluer le sens de responsabilité des enseignants.

« Nous félicitons tous les enseignants », a dit le professeur Kouyaté Abdoulaye, heureux que les instituteurs et professeurs du primaire et du secondaire, aient fait preuve de responsabilité, en faisant l’effort afin que les écoliers bénéficient du volume horaire auxquels ils ont droit, pour « valablement » aller aux examens.

Cela montre, dit-il, qu’il peut y avoir à un moment donné des incompréhensions entre les enseignants et l’administration. L’essentiel, a fait observer le chef de cabinet, « c’est la marche de l’Etat », à travers l’organisation des examens à grand tirage.

Au vu des perturbations qu’a connues l’année scolaire, la date de l’examen du CEPE a été décalée de quelques semaines, tandis que celles du Baccalauréat et du BEPC ont été conservées.

L’ouverture officielle des épreuves d’exploitation de texte à Lakota, a eu lieu au groupe scolaire Najib Zaher, en présence du chef de cabinet du ministre, de l’inspecteur général, coordonnateur général de l’inspection général, Kourouma Ibrahima, ainsi que du préfet de département de Lakota, Coulibaly Yahaya.

Dans la région du Lôh Djiboua, 22 800 candidats ont composé, dans 94 centres, à travers 871 salles.

(AIP)

Dd/ask
Commentaires
Playlist Société
Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment