Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
International

Des missiles antichars javelin appartenant à la France découverts sur une base de combattants en Libye

Publié le mercredi 10 juillet 2019  |  AIP


Abidjan- Le ministère français des armées précise que les missiles antichars javelin découverts sur la base des combattants pro-Aftar dans la ville de Gharian en Libye appartiennent à l’armée française, rapporte mercredi les médias locaux.

«Les missiles Javelin trouvés à Gharian (ouest) appartiennent effectivement aux armées françaises, qui les avaient achetés aux États-Unis», le ministère français des armées confirmant les révélations du quotidien américain New York Times.

Selon le ministère français des armées, ces missiles étaient destinés à l'autoprotection d'un détachement français déployé à des fins de renseignement en matière de contre-terrorisme, endommagées et hors d'usage, ces munitions étaient temporairement stockées dans un dépôt en vue de leur destruction. Elles n'ont pas été transférées à des forces locales.

Des forces loyales au GNA avaient retrouvé fin juin plusieurs missiles antichars Javelin sur une base de l'homme fort de l'est libyen Khalifa Haftar, alors que la Libye est soumise par l'Onu à un embargo sur les armes.

Le New York Times a révélé dans son édition du 9 juillet que plusieurs missiles antichar Javelin, achetés par la France aux États-Unis, avaient été saisis en juin dans un camp de combattants pro-Haftar dans la ville de Gharian, située à une centaine de kilomètres au sud-ouest de Tripoli. Khalifa Haftar, le commandant de l'Armée nationale libyenne (ANL) qui contrôle l'Est libyen en avait fait une base arrière.

L’Onu a renouvelé en juin pour un an l’opération européenne chargée du contrôle de l'embargo sur les armes pour la Libye, où des livraisons d'armements sont signalées depuis deux mois.


sdaf/fmo
Commentaires
Playlist Titrologie
Toutes les vidéos Titrologie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment