Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Politique
Article
Politique

Interview/ Lassina Zerbo, Secrétaire Exécutif de l’OTICE: "Nous appuyons l’Assemblée parlementaire de la francophonie dans sa marche vers l’interdiction complète des essais nucléaires dans le monde"

Publié le samedi 13 juillet 2019  |  Abidjan.net
Lassina
© Abidjan.net par DR
Lassina Zerbo, Secrétaire Exécutif de l’OTICE


Lassina Zerbo, Secrétaire Exécutif de l’OTICE (Organisation du traité d'interdiction complète des essais nucléaires) dont le siège est à Viennes, une organisation du système multilatéral des Nations Unies qui est en charge de mettre sur pied un mécanisme de vérification ou d’interdiction complète des essais nucléaires. En marge de l’Assemblée Parlementaire de la Francophonie qui s’est tenue du 5 au 9 juillet 2019, à Abidjan, il nous a accordés un entretien sur des questions liées aux activités de l’OTICE et sa participation à la 45ème session de l’APF.

Comment se porte l’OTICE ?

Les essais nucléaires sont souvent faits dans le but de développer des armes de destruction massive et donc notre organisation s’assure de vérifier que le traité d’interdiction complète des essais nucléaires a toute son application dans la vérification. Nous avons un réseau de surveillance qui couvre toute la planète. Nous surveillons la terre 24H/24. On a des yeux, des oreilles et un nez et on essaie de s’assurer que rien ne se passe sur cette planète dans le but de faire un essai et de développer une arme nucléaire.

L’OTICE qui est l’Organisation du Traité d’Interdiction Complet des Essais nucléaires, se porte bien. C’est une organisation solide, qui a un réseau de surveillance et un mécanisme de vérification à plus de 90% complète, qui réponde aux attentes de la Communauté Internationale.

On a quand même 184 pays qui ont signé ce traité, ce n’est pas rien. Cela fait plus de 90% de la communauté des nations qui disent non et jamais aux essais nucléaires. Quand 184 pays disent non, il faut quand même s’assurer que ce mécanisme soit effectif et que ce traité en vigueur. C’est la contribution de ce traité-là, pour préparer un futur radieux sans arme nucléaire, que nous essayons de mettre en place.

Quel est le sens de la participation de l’OTICE à la 45ème Assemblée Parlementaire de la Francophonie (APF) d’Abidjan?

Notre participation à la 45ème session de l’Assemblée parlementaire de la francophonie (APF) s’inscrit dans le cadre d’une campagne internationale que l’APF a lancé pour l’entrée en vigueur du traité de l’interdiction complète des essais nucléaires. L’APF qui est au-delà du multilinguisme de la francophonie, une communauté de valeur, veut aussi s’assurer que la paix, l’harmonie règne sur cette planète pour que, comme l’a dit le Vice-président Kablan Duncan, nous donnions beaucoup plus que ce que nous avons reçu aux générations futures.

Et ce que nous avons reçu, c’est un monde paisible. Il faut s’assurer que les générations futures bénéficient de ce monde de paix et de sécurité pour qu’il y ait un développement. Mais, il n’y a pas que cette paix et la sécurité à travers l’interdiction des essais nucléaires ou un futur sans arme nucléaire, il y a aussi les changements climatiques.

Nous venons dans le cadre de cette campagne, pour appuyer l’APF dans sa marche vers une sécurité internationale qui passe par l’entrée en vigueur d’un traité important dans le dispositif sécuritaire mondial, qui est le traité complet d’interdiction des essais nucléaires.

Quel l’enjeu pour le continent africain?

Déjà, je me réjouis d’être un africain à la tête de cette organisation qui traite un sujet très sensible, qui semble lointain des préoccupations quotidiennes de l’Afrique. En Afrique qu’est-ce que nous recherchons, aujourd’hui, dans un pays comme la Cote d’Ivoire qui est parmi les quatre pays au monde à connaitre un taux de croissance le plus élevé depuis 5 à 6 ans. Ils ont besoin de paix et de sécurité.

La paix et la sécurité domestique, locale, nationale, régionale passent par la paix et la sécurité internationale. Les grands enjeux de notre planète aujourd’hui, c’est la menace de l’arme nucléaire et les changements climatiques. Voilà deux grands sujets existentiels qui menacent la paix et la sécurité internationale et sans le règlement paisible et harmonieux de ces deux questions, on ne peut pas connaitre le développement parce que sans paix il n’y a pas de développement.

Ces enjeux peuvent paraitre lointain peut-être, mais quand on ramène cela aux questions de paix et de sécurité, je pense sérieusement que ce n’est plus lointain, parce que la sécurité internationale a besoin justement de la sécurité locale.

A travers le monde, il y a-t-il des pays qui s'opposent à l'entrée en vigueur du traité d'interdiction des essais nucléaires?

La Corée du Nord est le seul pays dans ce 21e siècle qui a procédé jusqu’à six essais nucléaires dont le dernier date de 2017 qui était même l’un des essais les plus puissants. Elle n’est pas trop connue mais elle a mis des doutes dans la communauté internationale, maintenant il ne s’agit plus de savoir s’ils sont entrain de développer mais ont-ils besoin des ogives nucléaires et ça constitue une menace importante dans la sécurité de la péninsule coréenne et une menace aussi pour la communauté internationale.

L’un des sujets qui est plus proche de ce que l’OTICE fait, c’est les accusations récentes entre les USA et la Russie. Les USA qui accusent la Russie de procéder à des essais de faibles puissances. Mais notre système justement c’est de détecter tout essai nucléaires quel qui soit et quelle que soit sa puissance, parce que l’OTICE a une vérification et une surveillance avec une option zéro d’énergie. Donc tout essai nucléaire qui dégage de l’énergie est interdit par l’OTICE.



JOB
Commentaires
Playlist Politique
Toutes les vidéos Politique à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment