Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Politique
Article
Politique

Affaire ‘‘Le plan de Ouattara, c’est d’arracher la Côte d’Ivoire aux Ivoiriens’’: Marie-Odette Lorougnon, une mère de famille, nouvelle chansonnière de ‘’l’ivoirité’’?

Publié le lundi 15 juillet 2019  |  L’Essor Ivoirien
Dialogue
© Abidjan.net par Didier ASSOUMOU
Dialogue gouvernement-opposition: le FPI exige la libération de Koua Justin avant la reprise des discussions
Jeudi 27 juin 2013. Abidjan. Le Front populaire ivoirien, au cours d`une conférence de presse fait l`état des lieux de la situation socio-politique en Côte d`Ivoire. Le Fpi exige du gouvernement la libération des prisonniers politiques et la création d’un environnement propice à un dialogue politique crédible. Photo: Marie-Odette Lorougnon, Vice-présidente chargée de la mobilisation.


Marie-Odette Lorougnon, députée éphémère hier de la commune d’Attécoubé a-t-elle rejoint le camp Bédié pour distiller le venin d’aspic de ‘’l’ivoirité’’ ? Dans une publication parue dans un journal bleu du vendredi 12 juillet 2019, elle a présenté ‘’son nouvel album’’ de nouvelle chansonnière de la xénophobie ou de la haine contre l’étranger.

Marie-Odette Lorougnon, a sous son manteau de vice-présidente du FPI, divagué et fait une ‘’grave sortie de route’’ qui n’honore pas du tout cette mère de famille. Alors que les autres femmes et épouses comme Mme Ehui Odette, des femmes leaders Akans, ont fait récemment une sortie pour dire « qu’elles ne veulent pas du retour déguisé de ‘’l’ivoirité’’ parce qu’elles veulent élever leurs enfants dans la paix », l’autre Odette, tenaillée certainement par une haine viscérale contre les étrangers, a déversé des énormités sur le régime Ouattara. Pour cette ancienne élue du parlement ivoirien qui cherche certainement les ingrédients qui vont mettre ce pays à feu et à sang pour satisfaire sa soif de revanche et de vengeance à l’égard de ce pouvoir, « le président Alassane Ouattara aurait un plan commun, arracher la Côte d’Ivoire, aux Ivoiriens ». Des propos haineux et racistes à même de soulever les Ivoiriens contre leurs frères et sœurs d’ailleurs. Veut-elle détruire ce que Laurent Gbagbo n’a pas pu construire hier et que Ouattara est en train, inlassablement, de bâtir pour une Côte d’Ivoire moderne, développée, émergente et industrialisée ? Son ‘’disque’’ aux forts relents ‘’d’ivoirité’’ ne passera pas dans la mémoire collective. Car elle est en train de faire l’apologie de la haine raciale et tribale en usant de xénophobie. Et c’est bien dommage pour une mère de famille qui fait ici office de ‘’pyromane’’ pour mettre le feu à ce pays ? Où vivront demain ses enfants si la Côte d’Ivoire ‘’brûle’’ suite à ses propos xénophobes, racistes ? Aura-t-elle la conscience tranquille ? Cette femme a manqué de sagesse, de discernement et d’intelligence. Et a mis en avant son vœu de voir ce régime disparaître. Dame Marie-Odette Lorougnon, s’est focalisée sur la remise à 600.000 enfants qui n’ont pas d’extraits d’acte de naissance, ce sésame pour leur scolarisation pour déclarer sans vergogne qu’on veut arracher la Côte d’Ivoire aux Ivoiriens. Pour elle, la présence de la Première Dame, Dominique Ouattara à Abengourou à cette cérémonie et celle de Mme Kandia Camara, ministre de l’Education nationale suffisent pour crier à la fraude sur la nationalité ivoirienne. Un raccourci bien inintelligent. Une intelligence obscurcie par la détestation de l’étranger qui a trouvé une terre d’asile en Côte d’Ivoire. « On ne fabrique pas de nouveaux Ivoiriens d côté », Mme Marie-Odette Lorougnon, mais c’est vous qui êtes totalement coupée des réalités de chaque pays dans le monde. Votre nouvelle fonction de ‘’chansonnière de l’ivoirité’’ aux côtés de ‘’N’Zuéba’’ ne vous sied pas en tant que mère de famille, à moins que vous ayez un pays d’accueil pour vous et votre famille. Et les autres Ivoiriens que vous aurez ainsi sacrifiés sur l’autel d’un hypothétique retour de votre mentor Laurent Gbagbo par cette guerre aux Ivoiriens ? Vivrez-vous demain en paix dans votre conscience ? Taisez un peu votre soif inextinguible de revanche de revanche et de vengeance qui vous ronge. Pensez à la Côte d’Ivoire une, fraternelle, solidaire, réconciliée et rassemblée. Et acceptez aussi de vous réconcilier avec le pouvoir actuel, vous connaître la joie d’une paix intérieure suite à votre pardon. Vous avez gouverné hier ce pays, laissez les autres diriger ce pays qui ne vous appartient pas seule. Une mère de famille est une conseillère, qui bâtit son foyer et non qui le renverse avec des palabres. Vous avez été bien décevante dans cette autre sortie qui ne vous grandit pas en tant qu’ancienne élue de la Nation, mère et épouse et revoyez votre culture de la lutte politique imbibée d’une forte dose de rancœurs, de haine sans nom et de xénophobie. Redevenez une mère, une épouse sensible aux problèmes d’autres enfants de ce pays qui ont besoin d’aller à l’école avec ce sésame.

Bill Terrasson
Commentaires
Playlist Politique
Toutes les vidéos Politique à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment