Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Politique
Article
Politique

Refonte en profondeur de la CEI: L’opposition ivoirienne dans l’intox et la manipulation de l’opinion internationale

Publié le lundi 15 juillet 2019  |  L’Essor Ivoirien
Signature
© Abidjan.net par PR
Signature des procès verbaux des rencontres du dialogue politique sur la réforme de la CEI
Abidjan le Mercredi 26 juin. Le Gouvernement, des partis politiques et la société civile, ont procédé ce mercredi à la signature des procès verbaux des rencontres du dialogue politique sur la réforme de la CEI, en présence du Premier Ministre, Ministre du Budget et du portefeuille de l`État.


Faire considérer la composition du nouveau Bureau de la Commission Electorale Indépendante de déséquilibrée et taillée à la mesure du pouvoir en place, c’est dans cette propagande mensongère que s’est investie ces jours-ci, l’opposition ivoirienne.

Les opposants ivoiriens veulent-ils contrôler entièrement la Commission Electorale Indépendante ? C’est à ce piège qu’ils veulent prendre les autorités ivoiriennes. Les jours pairs, ils sont d’accord avec le gouvernement sur le squelette du Bureau et les jours impairs, ils sont dans la contestation et le rejet de la mouture proposée et crient au loup. L’objectif recherché est de retourner la communauté internationale contre le pouvoir d’Abidjan pour qu’il revoie sa copie à leur profit. Ils ont donc commencé à crier victoire quand à une certaine pression des Etats-Unis et de l’Union européenne sur les autorités ivoiriennes. Rien que de l’intox, du faux et la manipulation de l’opinion internationale. Après avoir échoué à amener la Cour africaine des droits de l’Homme à faire plier l’échine au gouvernement ivoirien, ils ne reculent devant rien et donnent de plus en plus de la voix. 13 partis politiques au total sont d’accord avec la mouture actuelle proposée par le gouvernement ivoirien. Seule une poignée de négateurs a embouché la trompette pour une manipulation de l’opinion internationale. Ces opposants se comportent comme si ils veulent le beurre et l’argent du beurre à la fois. Ils veulent le contrôle exclusif de la nouvelle CEI. Cela a tout l’air et les voilà qui récusent les représentants du président de la République et du ministre de l’Intérieur et de la Sécurité. Des revendications bien farfelues puisqu’il n’y a aucun déséquilibre, ni injustice faite à cette opposition ivoirienne, le pouvoir ne s’étant pas ici taillé la part du lion. Cette opposition a habitué leurs concitoyens à dire une chose et son contraire le lendemain. Elle est versatile, inconstante. Elle n’est d’accord que sur ses propres désaccords. Et est bien décevante à plusieurs égards. Veut-elle vraiment aller aux élections présidentielles d’octobre 2020 ? On ne le pense pas et s’amuse à divertir le peuple avec des exigences aussi farfelues. Si leur objectif est d’amener la communauté internationale à exiger une autre mouture du Bureau de la CEI, ils ont échoué. Ce n’est pas le rôle dévolu à cette communauté internationale qu’ils avaient pourtant détestée en 2010, dans ce pays.

Igor wawayou
Commentaires
Playlist Politique
Toutes les vidéos Politique à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment