Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Politique
Article
Politique

Bataille pour le contrôle entier de la CEI: Comment l’opposition radicale à lamentablement échoué

Publié le mercredi 17 juillet 2019  |  L’Essor Ivoirien
Municipales
© Abidjan.net par Marc ATIGAN
Municipales et Régionales 2018: Ouverture des Bureaux de vote
Abidjan le 13 Octobre 2018. Dans le cadre des élections municipales et régionales, les bureaux de vote ont ouvert leurs portes ce Samedi.


L’opposition radicale et extrémiste au régime Ouattara a fait du contrôle exclusif de la Commission Electorale Indépendant (CEI), son seul moyen de gagner la présidentielle d’octobre 2020. Elle a lamentablement échoué dans cette bataille pour le contrôle de l’organe qui organise les joutes électorales en Côte d’Ivoire.

Elle a bataillé dur hier pour se retrouver aujourd’hui les mains vides. Cette opposition radicale a commencé par une saisine de la Cour Africaine des Droits de l’Homme basée au Nigéria en vue de mettre la pression sur le pouvoir d’Abidjan afin de supplanter le régime au niveau de la représentation au sein de la CEI. Ces opposants ont multiplié aussi les campagnes de dénonciation et de condamnation tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du pays. Mais la mayonnaise n’a pas pris. C’est échec et mat ! ils avaient encore comme à l’accoutumée lu à l’envers la réponse de la Cour Africaine des Droits de l’Homme aux autorités ivoiriennes. Nullement découragés par cette défaite quant à réussir à changer de copie à la composition du Bureau de la CEI, ils vont se tourner vers les chancelleries étrangères dont celles des Etats-Unis et de l’Union Européenne pour les suivre dans leurs errements en produisent quelques communiqués timides, sans plus ! Un autre échec cuisant qui les laissent abasourdis et pétrifiés. Ils croient qu’ils ont certes perdu une bataille mais pas la guerre. Ces radicaux viennent de changer leur fusil d’épaule. Ils veulent passer la vitesse supérieure. Engager des actions vigoureuses sur le terrain pour obtenir cette refonte en profondeur de la CEI derrière laquelle ils courent désespérément depuis quelques mois. Ils sont rassurés que s’ils contrôlent demain la CEI, le pari est gagné pour eux en 2020. Drôles de politiciens qui croient dur comme fer que celui qui contrôle cet organe est celui qui remportera cette présidentielle qui aura lieu en octobre 2020. Ils projettent donc pour cela de descendre dans la rue pour obtenir cette modification. Attention donc à l’infiltration de ‘’casseurs’’ et autres individus de mauvais acabit. Ce qu’ils n’ont pas obtenu par la saisine de la Cour Africaine des Droits de l’Homme, ils veulent l’obtenir par des manifestations de rue à grande échelle. Vigilance accrue pendant ces moments qu’ils projettent.


Ben Yachid
(Stagiaire)
Commentaires
Playlist Politique
Toutes les vidéos Politique à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment