Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Des centres de services agricoles bientôt installés en Côte d’Ivoire pour améliorer les conditions de vie des producteurs de cacao

Publié le jeudi 18 juillet 2019  |  AIP


Des centres de services agricoles (CSA) seront bientôt installés en Côte d’Ivoire pour contribuer à l’amélioration de la production du cacao et permettre aux producteurs d’augmenter leurs revenus et leur niveau de vie, grâce aux subventions de la société Callivoire et du projet d’activité pour maximiser les opportunités dans le secteur du cacao (MOCA) mis en place par CNFA, d’un montant de 75 millions de FCFA (129 960 USD).

Un appel à proposition a été lancé en mars auprès des entreprises ivoiriennes travaillant dans le secteur du cacao et secteurs affiliés, tels que les entreprises phytosanitaires, répondant au souhait commun de ces structures d’améliorer le professionnalisme de près de 3 000 producteurs de cacao ivoiriens, en facilitant l'accès à des intrants de haute qualité.

Ces entreprises qui vont bénéficier d’un fonds allant de 1,5 million à 15 millions de FCFA en équipement, matériel et assistance technique, pour la création des CSA, vont également contribuer à au moins 50% du financement de la subvention afin de garantir la propriété.

Les régions du Haut-Sassandra, de l’Indénié-Djuablin et de la Nawa ont été choisies pour recevoir ces centres de services agricoles dont leur mission est de bénéficier de services concurrentiels, notamment une formation aux bonnes pratiques agricoles et à l'utilisation sûre et intelligente des produits phytosanitaires, signale-t-on.

Selon le chef du projet et directeur du programme MOCA, Marc Steen, le projet MOCA de l'USDA attend avec impatience de rejoindre son partenaire Callivoire pour travailler ensemble à la réalisation de cet objectif commun consistant à fournir des intrants et des services de haute qualité aux agriculteurs ivoiriens afin de réduire les pertes, d'améliorer la production et d'obtenir un revenu accru.

"Nos efforts conjugués fourniront un soutien coordonné aux entrepreneurs locaux qui co-investissent avec USDA-MOCA et Callivoire pour créer ces centres au profit du secteur agricole de la Côte d’Ivoire", a-t-il déclaré.

Ravi d’entrer dans la phase opérationnelle du projet, le directeur général de Callivoire, Axel d’Hauthuille, se dit convaincu que les futurs CSA ruraux apporteront une valeur remarquable au développement de l'agriculture ivoirienne et généreront une plus grande prospérité pour les agriculteurs grâce à la fourniture de produits et de services de pointe.

(AIP)

Sdaf/kp
Commentaires
Playlist Société
Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment