Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Editorial
Article
Editorial

Visite annoncée de Bédié à Gbagbo: Silence radio ! (Fiasco total !)

Publié le mardi 23 juillet 2019  |  L’Essor Ivoirien


Ils se sont réjouis d’une rencontre imminente Bédié-Gbagbo à Bruxelles en Belgique. Depuis quelques temps, c’est le silence radio. La montagne a accouché d’une souris.

‘’Gbagboïstes et Bédiéïstes’’ ont jubilé hier à l’idée que les deux ‘’frères ennemis’’ allaient se rencontrer, se parler pour mettre en place une plateforme politique qui va rivaliser d’ardeur avec le RHDP. Bédié est à Paris depuis quelques jours mais point de visite à Laurent Gbagbo jusque-là. Pourtant leurs ‘’suiveurs’’ réciproques avaient avoué que c’est assuré, c’est bouclé, les deux anciens chefs d’Etat vont se parler. Tout le monde savait au bord de la lagune Ebrié que rien de sérieux, de solide ne pouvait sortir de cette alliance. Leurs partisans déchantent aujourd’hui ; leur rêve semble aujourd’hui irréalisable. Pour maquiller cette grosse honte, ils évoquent un problème de calendrier. Alors pourquoi effectuer le voyage de Paris si rien n’était garanti ? Aujourd’hui, personne ne veut parler de cette visite de Bédié à son ‘’cadet’’ Laurent Gbagbo. On s’achemine donc vers un fiasco total. ‘’GOR’’, ‘’Gbagbo Ou Rien’’ et ‘’Bédiéïstes’’ ont vendu la peau de l’ours avant de l’avoir tué. Ils ont très tôt crié victoire pour rien. On sait l’ancien chef de l’Etat, Laurent Gbagbo très rusé, malin, ce qui lui vaut le qualificatif de ‘’boulanger’’ a lui attribué hier par feu Robert Guéi. Bédié est présenté comme un homme qui a la rancune tenace. Une combinaison qui ne marche pas. On savait cette mort-née ou vouée à l’échec. Et c’est ce qui est donné de constater de nos jours. Assoa Adou et Maurice Kakou Guikahué ont trop vite parlé. La visite à Gbagbo coince. Ses démêlés avec la CPI ne sont pas encore terminés. Il peut être reconduit demain en prison. Laurent Gbagbo est prudent, Bédié aussi et ils ne peuvent qu’échanger seulement par téléphone et rien de concret ne peut être obtenu. La fumée blanche n’est pas sortie au grand désespoir de leurs partisans. Qui n’ont aujourd’hui que leurs yeux pour pleurer sur cette fausse alerte. Doit-on en rire ou en pleurer ? Le front commun pour un plan commun contre le président Ouattara a échoué.

Bill Terrasson
Commentaires
Playlist Titrologie
Toutes les vidéos Titrologie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment