Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Économie
Article
Économie

Développement Social : ‘’ Il y a des anti valeurs que nous devons extirper de nos populations’’, Prof Tenin Diabaté Touré

Publié le mardi 23 juillet 2019  |  Abidjan.net
Rencontre
© Abidjan.net par JOB
Rencontre de restitution des travaux du séminaire sur le développement social
Un séminaire sur le développement social, parrainé par Faman Touré, président de la Chambre de commerce et d’industrie (CCI), a été organisé récemment par la Fondation Oasis de la Solidarité sociale, dans l’objectif de contribuer à la définition et à l’opérationnalisation d’une stratégie d’actions de développement social en Côte d’Ivoire. A la suite de ce séminaire, une rencontre ouverte à la presse s’est tenue ce mardi 23 juillet , à la salle rouge de la CCI, pour faire la restitution de ces travaux avec la remise d’un livre blanc au président Faman Touré, á l’intention du gouvernement.


Le mardi 11 juin dernier, un séminaire sur le développement social, parrainé par Faman Touré, président de la Chambre de commerce et d’industrie (CCI), a été organisé par la Fondation Oasis de la Solidarité sociale, dans l’objectif de contribuer à la définition et à l’opérationnalisation d’une stratégie d’actions de développement social en Côte d’Ivoire.

A la suite de ce séminaire, une rencontre ouverte à la presse s’est tenue ce mardi 23 juillet , à la salle rouge de la CCI, pour faire la restitution de ces travaux avec la remise d’un livre blanc au président Faman Touré, á l’intention du gouvernement.

Selon la président de la Fondation Oasis de la solidarité sociale, Prof Tenin Diabaté, le développement social est essentiellement centré sur l’humain et repose sur cinq piliers : le développement économique et social, la gouvernance, l’éducation et la formation, la promotion des valeurs socioculturelles et la préservation de la nature.

En ce qui concerne la situation sociale en Côte d’Ivoire, elle a indiqué que ‘’l’état des lieux nous invite à nous interroger profondément sur la société’’.

<< Il y a des anti valeurs que nous devons extirper de nos populations telles que la facilité des jeunes qui s’adonnent ‘’ au travaillement (gaspillage d’argent) ’’. Dans nos sociétés africaines, il n’y a pas de paresseux. Ce sont des valeurs conjoncturelles. La corruption est à tous les niveaux, même dans les cimetières. Il faut moraliser la vie publique>>, a-t-elle peint comme tableau peu reluisant du développemet social en Côte d’Ivoire.

Le président de la CCI, Faman Touré, a, pour sa part, souhaité que toutes les couches sociales et les décideurs aboutissent à la conclusion que la réussite du développement, c’est-à-dire du bien-être social et la conservation d’identité propre, est une question avant tout philosophique ou culturelle devant être résolue à l’intérieur.

<< Ainsi, l’on constate que la pierre angulaire de survie d’un pays comme le soulignait à raison d’ailleurs le Prof Yacouba Konaté, Président du Comité scientifique du séminaire du 11 juin dernier, dans sa note introductive, est en premier lieu la Culture, dont l’importance, à la limite, dépasse celle des calories/jour ou du produit national brut >>, a-t-il fait remarquer.

JOB
Commentaires
Playlist Economie
Toutes les vidéos Economie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment