Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Faits Divers
Article
Faits Divers

Un gang de présumés braqueurs mis aux arrêts à Aboisso

Publié le mardi 30 juillet 2019  |  AIP


Aboisso- Le commissariat de police d’Aboisso, avec l'appui de la Brigade anti criminelle (BAC) de la préfecture de police d'Aboisso, a mis aux arrêts un présumé gang spécialisé dans le braquage des taxis, a appris l’AIP, lundi, de source sécuritaire.

Parti d’une information anonyme, les policiers ont appréhendé un suspect, le nommé Son Sékou, ayant fait atteler un taxi-compteur dans la direction d’Assouba, dans la commune d’Aboisso. Le taxi avait effectué une sortie de route.

Interrogé, les incohérences de ses propos vont exiger une garde à vue afin d’ouvrir une enquête surtout que la police était informée d’un braquage de taxi vers Koffikokorèkro, perpétré dans la nuit du 17 au 18 juillet.

Les interrogatoires amènent le sieur Son à se mettre à table. Il fait savoir que son gang aurait assassiné le conducteur du taxi qu’il avait fait attelé. Il précise qu’il avait pris le taxi en course à Abidjan-Treichville et que le corps se trouverait sur la voie menant d’Assouba à Kohourou, un autre village d’Aboisso.

La police se rend alors sur les lieux et découvre le corps en putréfaction. Les identifications effectuées avec l’aide des parents révèlent qu’il s’agit du nommé N’goran Béhira, 50 ans, ivoirien, domicilié à Koumassi, à Abidjan. Les investigations de la police permettent de mettre la main sur les cinq complices du sieur Son.

En outre, la police a découvert que le Sieur Son et son gang ont été auteurs de deux autres braquages perpétrés du 17 au 18 juillet à koffikokorèkro situé à 3,5 km après le monastère d'Assouba et le 20 juillet à Alépé. Le taxi de Grand-Bassam a été d’ailleurs retrouvé non loin du domicile du Sieur Son, à Assouba, par les éléments de la BAC.

Le chauffeur, hospitalisé dans un établissement sanitaire d’Abidjan aurait été passé à tabac et laissé pour mort par la troupe à Son. Quant au chauffeur du taxi braqué à Aboisso en direction d’Alépé, il aurait profité d’une incompréhension entre les malfaiteurs pour prendre ses jambes à son cou.

La stratégie mise en place par le gang est de faire emprunter un taxi par l’un de ses membres pendant que les autres les attendent à un endroit bien précis connu d’avance de tous. Une fois à cet endroit, ils accomplissent leur macabre dessein.

Son et son gang seront déférés ce mardi au tribunal d’Aboisso pour y répondre de leurs actes. La police a lancé un appel à collaboration aux populations. Elle leur demande de dénoncer tout suspect afin qu’elle puisse travailler à leur sécurité.


akn/fmo
Commentaires
Playlist Titrologie
Toutes les vidéos Titrologie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment