Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Journée internationale de la femme africaine : la Convention Internationale de l’Africa Femmes Initiatives Positives exprime son désir de contribuer au développement de l’Afrique

Publié le samedi 3 aout 2019  |  Abidjan.net
cérémonie
© Abidjan.net par CK
cérémonie commémorative de la Journée internationale de la femme africaine par la Convention Internationale de l’Africa Femmes Initiatives Positives
La Convention Internationale de l’Africa Femmes Initiatives Positives (Afip), s`est ouverte le vendredi 02 août au siège du Conseil National des Droits de l’Homme à Abidjan-Cocody en marge de la Journée internationale de la femme africaine.


« La Femme au cœur de la transformation des sociétés », tel est le thème autour duquel s’est ouverte la Convention Internationale de l’Africa Femmes Initiatives Positives (Afip), le vendredi 02 août au siège du Conseil National des Droits de l’Homme à Abidjan-Cocody.
Cette rencontre de haut niveau qui s’inscrit par ailleurs dans la droite ligne de la Journée internationale de la femme africaine (Jifa) 2019 a enregistré la participation de plusieurs pays dont 10 pays africains.
Estelle Ondo, ex-ministre de la décennie, de la femme et de l’égalité des chances du Gabon, député à l’Assemblée nationale, marraine de la cérémonie, a dans son propos liminaire indiqué que ces assises étaient une occasion pour l’AFIP de faire l’état des lieux de la situation de la femme africaine. Convaincue que les échanges et les travaux permettront de sortir des résolutions allant dans le sens du thème de l’année, la marraine a souhaité de bonnes réflexions au comité.

La ministre de la Femme, de la Famille et de l’Enfant, Ly Ramata a quant à elle rendu un hommage aux pionnières du panafricanisme au féminin pour leur contribution à l’indépendance africaine. Ce sont « Alimotou Pelewura du Nigeria, Mbalia Camara et Jeanne Martin Cissé de Guinée Conakry, Lilian Ngoyi d’Afrique du Sud, Aoua Keita du Mali, Anne-Marie Raggi de la Côte d’Ivoire ». Elle s’est saisie de cette opportunité pour inviter ses ‘’ sœurs ‘’ à continuer sur leur élan de projet visant à mettre au cœur de leurs actions la prise en charge de la jeune fille déscolarisée.

Bien avant, Marie-thérèse Boua N’guessan, présidente de l’Afip international, a souhaité que les membres de l’organisation se retrouvent comme leurs devancières pour évoquer les questions de développement. « Cette rencontre est importante dans la mesure où elle sera l’occasion de structurer davantage notre démarche et réaffirmer notre volonté de travailler à développer un réseau de qualité, traiter des problématiques de leadership et de solidarité de femme africaine, et contribuer à relever les défis économiques et sociaux des femmes africaines et de la diaspora » a-t-elle confié

Créé en 2012, l’Afip est un réseau international de promotion et de valorisation des talents féminins. L’une de ses ambitions est d’œuvrer au développement de l’entrepreneuriat féminin, à la détection et à la mise en lumière de compétences féminines africaines dans tous les secteurs d’activités. Ce réseau qui envisage, en outre, de lancer les projets « l’école de la seconde Chance » pour les jeunes filles déscolarisées, la coopérative agricole et l’accès à différentes formations.

Cyprien K.
Commentaires
Playlist Société
Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment