Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Bongouanou: Des jeunes de N’Guessankro protestent contre la mort d’un chauffeur

Publié le dimanche 11 aout 2019  |  AIP


Bongouanou - Une manifestation de mécontentement des jeunes s'est produite, samedi, à N'Guessankro, une sous-préfecture du département de Bongouanou, pour protester contre la mort d'un jeune conducteur de tricycle appelé communément moto-taxi.

Selon plusieurs témoignages, le jeune conducteur, aperçu pour la dernière fois, jeudi, pendant qu'il conduisait deux orpailleurs clandestins sur leur site de travail, n'est jamais revenu.

Après plusieurs recherches, il a été retrouvé mort et camouflé dans une plantation de palmiers à huile. "Le corps avait été mis dans un sac et enfoui dans une termitière. Il portait deux coups de machettes au cou. Aucun membre ni organe n'a été enlevé. Seul le tricycle a été emporté", a dit Ehounou Huberson, un jeune de N'guessankro.

La découverte du corps a provoqué un mouvement de colère chez des jeunes qui ont exigé le départ de toute personne suspecte du village. Selon Anoh Marcel, un jeune, le corps a été inhumé, dans la nuit du samedi, aux environs de 22 h.

Pour ramener le calme, un important dispositif de la gendarmerie a été déployé dans la localité. "Le calme est totalement revenu depuis que nous y sommes installés", a dit Ouattara Adama, le commandant de la brigade de gendarmerie de Bongouanou.

(AIP)

sa/nmfa/fmo
Commentaires
Playlist Société
Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment