Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Politique
Article
Politique

Réforme en profondeur du système financier : Ouattara, le grand artisan de l’embellie

Publié le mardi 13 aout 2019  |  L’Essor Ivoirien
Processus
© Abidjan.net par Marc Innocent
Processus de révision de la Constitution: le Président Ouattara échange avec les partis politiques de l`opposition
Le Président de la République Alassane Ouattara a rencontré, ce Mardi 7 Juin 2016 à la Salle Mosaïque du palais de la Présidence de la République, les responsables des partis politiques de l`opposition dans le cadre du projet de révision de la Constitution Ivoirienne.


‘’Grand maître dans l’ordre de la bonne gouvernance’’, le président Alassane Ouattara, a élaboré dans le cadre de son premier mandat, une stratégie de reconstruction et restructuration du système financier afin d’en assurer la viabilité à long terme. Les fruits escomptés et les résultats sont aujourd’hui payants et devant nos yeux.

Pour le président Alassane Ouattara, la stabilité des infrastructures financières et le développement du marché des capitaux sont des priorités. « L’accessibilité et l’inclusivité des services financiers sont une quête permanente pour offrir à tous nos concitoyens des produits financiers modernes », écrit le numéro 1 ivoirien dans son livret-programme 2015-2020. « L’accès au marché des capitaux va, quant à lui, permettre à nos acteurs économiques d’accroître leurs sources potentielles de financement », poursuit-il. Après avoir fait ce constat, le président Alassane Ouattara va poser des actions énergiques pour booster l’économie de son pays.

Une grande stratégie de restructuration

Avant de prendre les rênes de son pays le 22 mai 2011, le président Alassane Ouattara a dans le cadre de ses hautes fonctions, ‘’tutoyé’’ hier au FMI les économies de plusieurs pays au monde dont il avait la charge. Il a apporté à ces pays, ‘’les solutions ADO’’ qui se sont avérés payantes pour les ‘’dragons d’Asie’’. Il a donc pris pour son pays les mesures appropriées : la mise en œuvre de la stratégie de restructuration du secteur financier. Il a, en outre, développé un crédit-bail afin de faciliter l’accès au crédit des PME ; adapté des centrales de risque mises en place par la BCEAO aux besoins des banques et développé l’épargne dont celui à long terme. Ce n’est pas tout, il a développé avec diligence, le financement à long terme du secteur du logement, le secteur de la micro-fiance, de la micro-assurance par les TIC et la professionnalisation des opérateurs. Il a multiplié les accroissements des financements à moyen et long termes des banques commerciales pour une plus grande contribution à la croissance économique. Le secteur privé national n’a pas été oublié dans les mesures-clés arrêtées par le président Alassane Ouattara pour booster l’économie de son pays.

Ouattara veut d’un secteur privé fort et présent dans tous les secteurs

« Nous voulons un secteur privé national fort, présent dans tous les secteurs et capable d’offrir des biens et des services de standards mondiaux. Un secteur privé national armé pour servir les besoins des populations nationales m ais aussi sous-régionales ». Voici clairement indiquées, les ambitions du chef de l’Exécutif ivoirien, ancien DGA au FMI. Ouattara va donc s’attaquer avec fermeté et rigueur, au développement de la culture entrepreneuriale et de l’innovation par la formation, le renforcement de capacités techniques et managériales des PME (avec un Secrétariat d’Etat chargé de la Promotion du Secteur privé confié à Emmanuel Essis Esmel, DG du CEPICI) ; le développement de champions nationaux, cela en partenariat avec le secteur privé, dans les secteurs stratégiques de l’économie, porteurs de croissance, tels que le BTP (Bâtiments-Travaux Publics), les TIC, les industries de transformation et les services financiers. Ces reformes salutaires du président Alassane Ouattara, ont évidemment entraîné l’éclosion des nouveaux secteurs, porteurs de croissance de l’économie ivoirienne, aujourd’hui évaluée à 09%.

Le développement de l’industrie manufacturée, levier de la croissance de l’économie

Voici ce que le numéro 1 ivoirien a fait comme repérages avant des mesures énergiques : « La transformation de notre économie passe par l’accélération du développement de l’industrie manufacturière. Nous allons inciter le secteur privé à prendre une part active dans la création d’entreprises dans les secteurs à forts potentiels. Nous allons aussi continuer à développer notre expertise dans des secteurs-clés, tels que les mines, afin que la côte d’Ivoire tire une part de plus en plus importante de ses revenus de ce secteur. Enfin, le secteur des TIC, en forte croissance et en mutation constante, va permettre à notre jeunesse innovatrice d’apporter une contribution au développement économique de notre pays ». C’est ainsi que le président Alassane Ouattara a cerné son projet. Alors, « quand un Ouattara dit, il le fait ». Parole d’honneur toujours respectée à la lettre ou encore toujours honorée.

Les ‘’solutions magiques’’ de Ouattara pour les industries manufacturées, les mines et les TIC

Le président ivoirien a pris le taureau par les cornes, et au niveau des industries manufacturières, des mesures prioritaires ont été édictées : le développement des métiers de la tannerie ; l’incitation à la première transformation du coton ; le développement de l’industrie du mobilier de bureau et de maison (y compris le travail du bois) ; le soutien au développement de l’industrie des produits cosmétiques ; le développement de l’industrie de la production des produits pharmaceutiques. Au niveau des mines, Ouattara a boosté et développé la capacité de l’administration publique dans le secteur des mines, la réalisation des investissements en infrastructures nécessaires au développement du secteur minier. Quant au secteur des Technologies de l’Information et des Communications (TIC), Ouattara est allé très vite pour l’achèvement de la mise en œuvre du programme : Un citoyen, un ordinateur et une connexion Internet. Il a aussi mis en œuvre, et rapidement le plan du développement du Village des ITIB ; construit 5.000 km de fibre optique. Le développement de cyber-centres communautaires ; E-éducation (Interconnexion des Universités et Grandes écoles publiques et privées) ; le passage effectif à la Télévision Numérique Terrestre (TNT) et la libéralisation de l’espace audiovisuel en vue de créer de nouvelles chaînes, figurent au nombre des mesures-clés prises par le ‘’le médecin venu du FMI’’, le ‘’messie’’ venu transformer l’économie de la Côte d’Ivoire qui était hier, au sortir de la longue crise postélectorale dans le gouffre. Le président Alassane Ouattara a osé, pour cela, des mesures rigoureuses pour apporter le volume de l’oxygène qu’il faut pour l’embellie de cette économie hier moribonde. Il a administré une gifle, un cinglant désaveu à ceux qui claironnent hier « qu’on ne sort pas d’une guerre comme d’un dîner-gala », prétexte pour justifier leur absence développement de ce pays pendant plusieurs années. Ouattara a fait ce qu’ils n’ont pas pu faire hier. La Côte d’Ivoire est aujourd’hui la locomotive qui tire l’économie de tous les pays de la sous-région Ouest africaine. C’est cette œuvre gigantesque, ce succès retentissant qui suscitent de grosses envies et des ambitions de ceux qui veulent aujourd’hui gouverner ce pays pour jouir, profiter des fruits de la croissance obtenus à force de travail et d’abnégation par le président Alassane Ouattara. « Il a tué l’éléphant. Les ‘’mangeurs’’ sont aujourd’hui nombreux, pluriels ». L’heure des profiteurs ? Non, le peuple ivoirien sait être reconnaissant envers un tel bienfaiteur et ne tournera pas le dos de sitôt à ce fils prodige de la Côte d’Ivoire. Et le témoigner en octobre 2020 et dans les urnes à Alassane Ouattara. Le rendez-vous est déjà pris pour cette échéance, susurre-t-on à travers le pays profond ! Pour d’abord exiger sa candidature et ensuite, le reconduire dans le fauteuil présidentiel l’année prochaine et sans contestation aucune.

Igor Wawayou
Commentaires
Playlist Politique
Toutes les vidéos Politique à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment