Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

DEUIL : Comment réagir face à l’affliction ?

Publié le mardi 13 aout 2019  |  Esprit
DEUIL
© Esprit par DR
DEUIL : Comment réagir face à l’affliction ?


Ce que constatent les spécialistes du deuil : « La mort est la perte la plus définitive et la plus terrible qui soit », selon American journal of psychiatry. Quand on perd un être aimé, on ne sait pas toujours ce qu’on va vivre. Mais on peut se préparer à passer par certaines difficultés et certains sentiments qui sont courants chez les personnes en deuil.


Il est vrai qu’accepter et exprimer son deuil peut contribuer à la guérison, mais il n’y a pas qu’une « bonne façon » de vivre son deuil. La culture, la personnalité et le vécu de chacun jouent un grand rôle, tout comme les circonstances du décès.

Le sentiment d’être submergé par ses émotions
Une personne en deuil peut avoir des crises de larmes et de brusques changements d’humeur. Les souvenirs qui refont surface peuvent rendre ses émotions encore plus vives. Elle ressent un profond manque de l’autre. Une personne endeuillée, passera d’abord par une phase de choc et de déni.

Des troubles de la pensée et du raisonnement
Il peut y avoir des périodes où la personne en deuil a des raisonnements illogiques ou décousus. Elle s’imaginera peut-être qu’elle entend ou voit la personne décédée, ou encore qu’elle sent sa présence. Elle peut aussi avoir du mal à se concentrer.

L’envie de s’isoler
Une personne en deuil peut se sentir irritable ou mal à l’aise en présence des autres.

Des problèmes de santé
Manque d’appétit, perte de poids, trouble du sommeil, sont fréquents chez les personnes endeuillées.

Des difficultés à s’acquitter de certaines tâches
Gestion des questions administratives.
Quelles soient affectives, mentales, ou physiques, ces difficultés peuvent donner l’impression que le deuil est insurmontable. Ceux qui sont en deuil peuvent être rassurés de savoir qu’il est normal d’éprouver des sentiments aussi intenses.

Du soulagement en vue
La douleur ne sera pas toujours aussi vive, elle finira par s’atténuer. Cela ne veut pas dire qu’on « guérit » complètement ni qu’on oublie celui ou celle qu’on aime. Les phases de souffrance peuvent réapparaître quand les souvenirs refont surface. Mais, avec le temps, beaucoup retrouvent un certain équilibre émotionnel. C’est surtout vrai lorsque la personne endeuillée reçoit le soutien de sa famille et de ses amis.

Important : Ne vous sentez pas obligé d’être toujours en compagnie des autres, mais ne les repoussez pas non plus. Faites-leur connaître vos besoins du moment.

Ce que vous pouvez faire
Surveillez votre alimentation et prenez le temps de faire du sport. Essayez de manger des fruits et des légumes variés. Buvez beaucoup d’eau et des boissons bonnes pour la santé. Si l’appétit vous manque, mangez en petites quantités, mais plus souvent. Marche rapide et activités sportives permettent de mieux gérer le stress. Dormez suffisamment. Le sommeil est important pour tout le monde, mais il l’est encore plus pour les personnes endeuillées. La souffrance du deuil peut augmenter la fatigue. Adaptez-vous à vos besoins. Vous devez déterminer ce qui fonctionne le mieux pour vous. Un proverbe dit : « Quand quelqu’un est triste, il est seul à connaître la tristesse de son cœur. »

Rejetez les habitudes autodestructrices
Malheureusement, certains essaient de soulager leur souffrance en consommant de l’alcool ou de la drogue. C’est une manière autodestructrice de fuir la douleur. Si elle apporte un soulagement, il est de courte durée. Sans compter les conséquences que cela entraîne. Choisissez des moyens inoffensifs pour calmer vos angoisses. Soyez patient avec vous-même. Vivez un jour à la fois. Allez à votre rythme et souvenez-vous que la douleur ne sera pas toujours aussi aiguë. Les auteurs du livre ‘‘Le disparu : quand et comment lui dire au revoir’’, donnent ce conseil : « Ne laissez pas les autres vous dicter ce que vous devez faire ou ressentir. Le cheminement du chagrin varie d’un individu à l’autre.









Commentaires
Playlist Société
Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment